International
URL courte
6462
S'abonner

Pour répondre à ses besoins de patrouille longue distance dans le désert, l’armée algérienne s’apprête à lancer la fabrication du Nimr Ajban LRSOV. Présenté mercredi 13 février à son chef d’état-major, ce véhicule pourrait être équipé d’armes de fabrication russe.

Dans le cadre de sa politique de développement de son industrie militaire, l'Algérie s'apprête à lancer la fabrication du véhicule Nimr Ajban LRSOV (Long range special operations vehicule), dont le prototype a été présenté mercredi 13 février au chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, lors de sa deuxième journée de visite à la 5e région militaire à Constantine, dans l'est du pays. Selon le site algérien d'information militaire Menadefense, le véhicule pourrait être équipé d'armes de fabrication russe.

​Véhicule de patrouille longue distance de type 4×4, conçu spécialement pour le désert, le Nimr Ajban LRSOV sera fabriqué par Nimr-Algérie, propriété de l'ANP.

Cet engin est doté d'un châssis blindé, de sièges anti blast et d'un puissant moteur lui permettant une autonomie de 700 kilomètres. Sa vitesse de croisière est de 100 km/h. Elle peut atteindre les 110 km/h en-dehors des pistes.

​Concernant l'armement dont sera muni ce véhicule, Menadefense a indiqué que le Nimr Ajban LRSOV «peut transporter cinq passagers et être équipé d'une mitrailleuse Dshk de 12.7 mm [de calibre, ndlr] ou d'un missile anti-char Kornet, tout en disposant de mitrailleuses FMPK sur les côtés et sur le capot».

L'armée algérienne ambitionne de fabriquer elle-même ses armements, jusqu'à atteindre l'autosuffisance, afin d'assurer son autonomie et de ne plus être tributaire des importations, a annoncé le 24 avril le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre algérien de la Défense, lors du deuxième jour de sa visite d'inspection dans la 2e région militaire à Oran, dans l'ouest de l'Algérie, selon un communiqué du ministère de la Défense cité par l'Algérie Presse Service.

​Pour M.Gaïd Salah, les industries que l'ANP développe visent avant tout à «satisfaire ses besoins», tout en ayant comme objectif de participer au développement industriel du pays en trouvant des applications civiles à ce qui sera mis au point dans les laboratoires et les usines de l'armée algérienne.

Lire aussi:

Attentat de Nice: «c’est le début de la guerre civile en France»
Attaque au couteau à Notre-Dame de Nice, trois victimes dont deux égorgées
Un automobiliste fonce sur une foule en Allemagne, un mort et des blessés
L'identité de l'auteur de l'attaque à Notre-Dame de Nice établie
Tags:
politique industrielle, complexe militaro-industriel, industrie de défense, Armée nationale populaire algérienne (ANP), Ahmed Gaïd Salah, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook