International
URL courte
6410
S'abonner

La porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a estimé que malgré le fait que cette conférence sur la sécurité de Munich ne soit pas marquée par des sentiments antirusses, elle est néanmoins profondément affectée par le politiquement correcte «au lieu de parler ouvertement et désigner des problèmes réels».

La porte-parole de la diplomatie russe a expliqué quelles étaient les particularités de cette Conférence sur la sécurité de Munich lors de son intervention sur le plateau de l'émission «60 minutes» de la chaîne Rossiya 1.

«Il me semble qu'elle [la Conférence, ndlr] ne soit pas marquée par un esprit antirusse comme celle qui a été tenue il y a plusieurs années. Apparemment, le voile est tombé et tout le monde dit maintenant que l'Ukraine n'accomplit pas les accords de Minsk, personne ne qualifie Porochenko de militant pour les valeurs démocratiques, tout le monde regarde de façon réaliste ce qui se passe en Ukraine, en constatant une crise profonde dans tous les domaines.»

En commentant les sujets qui sont abordés lors de cette conférence, Maria Zakharova a souligné que toutefois l'utilisation de phrases politiquement correctes atténuait un réel degré de tensions alors qu'il faudrait mieux parler plus ouvertement.

«Au lieu de parler ouvertement et désigner des problèmes réels dont le terrorisme international, les problèmes des réfugiés, l'impact des migrations sur l'Europe et même Allemagne, les questions liées, par exemple, au Venezuela et à l'ingérence des États-Unis dans les affaires intérieures de cet État souverain, tout le monde utilise ces phrases politiquement correctes en nuançant ses propres buts et objectifs. Et même pas les leurs mais écrits par quelqu'un et quelque part, il me semble, distribués dans les couloirs, vous savez, tels des livres avec des citations.»

La Conférence sur la sécurité de Munich se tient dans une capitale de la Bavière jusqu'à 17 février. Elle a été lancée en 1963 comme «une réunion des représentants des ministères de la Défense» de pays membres de l'Otan. Aujourd'hui, il s'agit d'un forum annuel consacré aux questions de sécurité internationale qui réunit des hommes politiques, des diplomates, des militaires et des scientifiques de plus de 40 pays.

Lire aussi:

Le monde menacé d’une crise alimentaire, alerte l'Onu
La NASA prépare une frappe sur un astéroïde fonçant vers la Terre
«Des patients vont mourir en souffrant»: alerte sur une possible pénurie d’anesthésiants
Un rapport remis par le Pr Raoult il y a 17 ans prédisait le chaos à venir mais le gouvernement l’a ignoré
Tags:
différend, propagande antirusse, accords de Minsk, conférence, Conférence de Munich 2019, Maria Zakharova, Munich, Minsk, Europe, Ukraine, Allemagne, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook