Ecoutez Radio Sputnik
    Serguei Lavrov

    Lavrov: «les Européens encourent des pertes de milliards d'euros» à cause des sanctions

    © Sputnik . Vitaliy Belousov
    International
    URL courte
    14282

    Les Européens se sont laissé entraîner dans la confrontation avec la Russie et ont perdu le monopole de l'ordre du jour de l'intégration régionale, tandis que l'équilibre des forces dans l'Asie-Pacifique est redistribué en faveur de nouveaux acteurs, a déclaré Sergueï Lavrov à la Conférence de Munich.

    En décrétant des sanctions contre Moscou, les pays de l'Union européenne sont entrés en confrontation avec lui et subissent d'énormes pertes, a déclaré ce samedi Sergueï Lavrov à la Conférence sur la sécurité de Munich.

    «Alors que les Européens, s'étant laissé entraîner dans une confrontation stupide avec la Russie, encourent des pertes se montant à des milliards d'euros en raison des sanctions qui leur ont été imposées depuis outre-Atlantique, le monde a continué à changer rapidement», a-t-il indiqué.

    Sergueï Lavrov a fait remarquer que cette confrontation n'avait pas débouché sur l'édification d'une Europe unie, tandis que les problèmes vitaux, tels que l'éradication définitive du terrorisme et la garantie d'une croissance économique stable, n'avaient pas trouvé de solution adaptée.

    Ainsi, toujours selon le chef de la diplomatie russe, l'UE a perdu sur le plan pratique le monopole de l'ordre du jour de l'intégration régionale, alors que l'équilibre des forces dans la région Asie-Pacifique est redistribué en faveur de nouveaux centres de l'espace eurasiatique.

    Il a constaté dans ce contexte que l'Union économique eurasiatique (Arménie, Biélorussie, Kazakhstan, Kirghizstan et Russie) était devenue partie intégrante du paysage géopolitique et que la Chine déployait elle aussi une intense activité dans la région.

    «Pékin travaille énergiquement à l'aménagement de l'Eurasie en réalisant notamment son initiative la Ceinture et la Route et des projets appropriés sont élaborés au sein de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS)», a rappelé Sergueï Lavrov.

    Angela Merkel a également évoqué à la Conférence de Munich le sujet des relations entre l'Europe et la Russie, indiquant que l'UE ne devait pas rompre toutes ses relations avec Moscou du point de vue géostratégique.

    Lire aussi:

    Le dernier cri de désespoir du copilote du crash du Boeing de Lion Air
    Brigitte Macron déclare forfait après des huées et des sifflets au stade de Reims (vidéo)
    Les derniers mots des pilotes du Boeing 737 MAX de Lion Air révélés par les boîtes noires
    Tags:
    croissance économique, sanctions antirusses, relations, pertes économiques, confrontation, terrorisme, Conférence de Munich 2019, Organisation de coopération de Shanghai (OCS), Union économique eurasiatique (UEEA), Union européenne (UE), Sergueï Lavrov, Angela Merkel, Kirghizstan, Eurasie, Munich, Kazakhstan, Biélorussie, Arménie, Pékin, Moscou, Europe, Chine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik