Ecoutez Radio Sputnik
    Naval Group

    Naval Group signe un accord de coentreprise avec l’Arabie saoudite

    © AFP 2019 CHARLY TRIBALLEAU
    International
    URL courte
    5322

    Le français Naval Group a signé un accord de coentreprise avec les Industries militaires d'État d'Arabie saoudite (SAMI) portant sur la production conjointe de systèmes navals, d’après un communiqué de SAMI.

    Le groupe industriel français Naval Group a signé dimanche un accord en vue de créer une coentreprise avec les Industries militaires d'État d'Arabie saoudite (SAMI) sur le sol saoudien, a annoncé SAMI dans un communiqué.

    La cérémonie de signature de l’accord, qui prévoit le développement de frégates et de corvettes, s’est déroulée dans le cadre du salon international de la sécurité publique et de l'armement IDEX 2019 à Abou Dhabi.

    «La coentreprise développera, construira et assurera la maintenance de navires de guerre ce qui renforcera le potentiel militaire de la Marine saoudienne», a déclaré aux journalistes le directeur de SAMI Andreas Schwer.

    Naval Group est détenu à plus de 62% par l'État français et à 35% par le groupe Thales.

    SAMI, créée par le fonds public d'investissement saoudien en 2017 pour promouvoir l’industrie de défense du pays, détiendra 51% de la nouvelle co-entreprise. Sa mission consiste à assurer qu’au moins la moitié des armements requis par l’armée nationale soient produits en Arabie saoudite d’ici 2030.

    Après l’assassinat en octobre 2018 du journaliste saoudien Jamal Khashoggi dans le consulat saoudien à Istanbul, plusieurs pays européens ont suspendu les fournitures militaires au royaume, considérant que ses dirigeants seraient impliqués dans ce crime. Le Sénat américain a en outre adopté en décembre une résolution préconisant que Washington cesse de soutenir la coalition conduite par Riyad au Yémen contre les Houthis.

    Lire aussi:

    Versailles sous des nuages épais de fumée à cause d'un incendie (vidéos)
    «Fumée jaune», propagation… Réflexions d'un ancien pompier sur le sort de Notre-Dame
    Le RAID déployé à Lourdes, une personne blessée lors d'une prise d'otages
    Tags:
    navires, coentreprise, IDEX 2019, Industries militaires d'État d'Arabie saoudite (SAMI), Naval group, Andreas Schwer, France, Arabie Saoudite
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik