International
URL courte
8431
S'abonner

En marge du Salon international de la défense, IDEX 2019, à Abou Dhabi, le directeur général de l’entreprise d’État russe Rostec Sergueï Tchemezov a parlé, dans un entretien accordé à Sputnik, des impératifs du redressement de la Syrie après la guerre et des possibilités de son groupe dans ce domaine.

La reconstruction de la Syrie après la guerre sera une tâche considérable, a déclaré à Sputnik Sergueï Tchemezov, PDG du groupe public russe Rostec, en marge du Salon international de la défense, IDEX 2019, à Abou Dhabi.

«Le groupe Rostec et ses holdings possèdent les compétences nécessaires pour réaliser des projets d'infrastructures et sont prêts à livrer le matériel et les équipements indispensables pour cela», a poursuivi l'interlocuteur de l'agence.

Et de rappeler que le rétablissement des communications ferroviaires figurait sans doute parmi les priorités des autorités syriennes.

«Ainsi, le fabricant Ouralvagonzavod (OuVZ) est prêt à fournir à nos partenaires syriens une large gamme de matériel roulant, y compris des citernes, des wagons à bords bas et des plateformes dans des quantités nécessaires pour rénover le parc des chemins de fer du pays», a précisé M. Tchemezov.

Et d'ajouter que les Syriens s'intéressaient aussi beaucoup à des machines nécessaires dans les secteurs du bâtiment et des travaux publics.

«Rostec en produit à Ouralvagonzavod. Il s'agit en premier lieu des chargeurs frontaux, de puissants bulldozers et de tracteurs lourds. Le modèle ultramoderne du tracteur DET-400 aux commandes électroniques suscite notamment un très vif intérêt. La Syrie a grand besoin de ce genre de matériel. Des spécialistes syriens ont visité Ouralvagonzavod pour le découvrir. La guerre en Syrie touche à sa fin et un grand travail de reconstruction s'impose. Nous sommes prêts à livrer tout le matériel requis pour cela», a souligné le responsable.

Selon ce dernier, le matériel produit à Ouralvagonzavod, notamment des bulldozers, des chargeurs et des tracteurs pipe-layer, possède un puissant potentiel sur les marchés du Proche-Orient et d'Afrique du Nord.

«Par ailleurs, dans le cadre de la diversification de sa production, Ouralvagonzavod propose un projet d'usine de triage d'ordures. C'est un volet très prometteur qui permet un triage automatisé d'environ 100.000 tonnes de déchets ménagers solides par an, en en tirant jusqu'à 30% de ressources secondaires et en sélectionnant en profondeur jusqu'à 90% des fractions. Les résidus sont biodégradés ou brûlés avec un impact minimum pour l'environnement», a résumé le directeur général du Rostec.

Ouralvagonzavod est un très grand fabricant de chars de combat qui produit également des véhicules civils comme des tracteurs et des bus.

Lire aussi:

Le chef du Conseil scientifique prévient du risque d'une situation extrêmement difficile dès la mi-mars en France
La France recense le plus grand nombre journalier d’admissions en réanimation depuis début novembre
Une voiture de police percute une foule de spectateurs à un rodéo nocturne et roule sur une personne - vidéos
Emmanuel Macron pourrait annoncer le 3e confinement ce mercredi, selon le JDD
Tags:
déchets, environnement, tracteurs, infrastructure, chemin de fer, matériel roulant, redressement économique, reconstruction, guerre, IDEX 2019, Rostec, Uralvagonzavod, Sputnik, Sergueï Tchemezov, Russie, Abou Dhabi, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook