International
URL courte
6100
S'abonner

Selon les sources du Wall Street Journal, le Président états-unien pourrait bientôt renvoyer le directeur du renseignement national Dan Coats qui occupe ce poste depuis deux ans. Selon le quotidien, Trump n'a jamais considéré M.Coats comme un conseiller proche ni digne de confiance.

Donald Trump pourrait renvoyer le directeur du renseignement national des États-Unis Dan Coats, selon le Wall Street Journal.

Selon les sources de ce média, le maître de la Maison-Blanche ne considérerait pas M.Coats comme un conseiller digne de confiance. Ces derniers temps, Trump aurait été de plus en plus déçu par celui-ci à cause de ses déclarations publiques au sujet de la politique étrangère de Washington.

En particulier, le leader américain n'aurait pas apprécié la position de Dan Coats sur le désarmement nucléaire de la Corée du Nord. Selon l'article, Trump a été furieux à la suite d'un discours prononcé par l'homme politique au Sénat: le directeur des renseignements nationaux a alors déclaré que Pyongyang ne remplissait pas les conditions des accords conclus avec les États-Unis.

Après ce discours prononcé au Sénat, Donald Trump a critiqué M.Coats ainsi que le directeur de la CIA, Gina Haspel, et le président du FBI, Christopher A. Wray.

Les interlocuteurs du journal n'ont pas confirmé que M.Trump puisse remplacer le directeur des services de renseignement très prochainement, mais cela pourrait se produire plus tard.

Selon le quotidien, le Président états-unien n'a parfois pas apprécié certains employés, sans que cela ne signifie un licenciement.

Lire aussi:

Un berger allemand défigure une ado en pleine séance photo d’un coup de mâchoire - images
Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
L’homme et la femme les plus riches du monde sont Français, selon Forbes
Le FMI a dépisté des signes de l’approche d’une nouvelle Grande dépression
Tags:
renseignement américain, confiance, licenciement, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik