Ecoutez Radio Sputnik
    Le drapeau de l'Italie

    Un député italien propose de réduire la part des chansons étrangères à la radio

    CC0 / juliacasado1
    International
    URL courte
    6232

    La polémique, née suite à la victoire d’Alessandro Mahmoud qui représentera l'Italie lors de l’Eurovision 2019, a poussé un député du parti Ligue à proposer au parlement de limiter la part de la musique étrangère à la radio nationale.

    Le parti italien Ligue vient de proposer de limiter la part des chansons étrangères à la radio par rapport aux chansons italiennes en présentant un nouveau projet de loi au parlement, relate la presse italienne. Alessandro Morelli, président de la commission des transports, des postes et des télécommunications, a fait savoir son désir d'obliger les radios nationales à favoriser la musique italienne car, aujourd'hui, selon les statistiques, le taux des chansons italiennes ne dépasse pas les 23% sur les ondes.

    «Les chansons italiennes devraient être de 7 sur 10», a-t-il affirmé, cité par les médias italiens.

    La polémique a été engendrée par la victoire d'Alessandro Mahmoud, qui, en remportant la 69e édition du festival de Sanremo, représentera l'Italie lors de l'Eurovision 2019 avec sa chanson Soldi. Cette dernière inclut plusieurs mots en arabe et des allusions au ramadan.

    Les députés de la Ligue se déclarent inquiets en ce qui concerne la domination de la musique étrangère en Italie. Le ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini, n'a pas caché son étonnement et a posté sur Twitter qu'il avait été surpris que cette chanson soit reconnue comme l'une des plus belles chansons italiennes.

    «Mahmood… Bof… La plus belle chanson italienne?!? Moi j'aurais choisi Ultimo, et vous, vous en pensez quoi?»

    De plus, Alessandro Morelli a appelé à accorder au moins 10% de la radiodiffusion aux jeunes artistes émergents.

    «J'espère en fait que cette proposition — qui est en train d'être discutée pour être introduite sous forme de projet de loi — ouvrira un large débat sur la créativité italienne et, notamment, sur notre jeunesse. […] Je préfère aider les artistes et les producteurs de notre pays avec les outils que j'ai comme parlementaire»», a indiqué Morelli cité par l'agence de presse Adnkronos.

    La position du parti est partagée par le chanteur italien Albano Carrisi qui a lancé aux médias que les traditions italiennes devraient être défendues en prenant la France comme exemple.

    «Il faut faire comme en France où les radios diffusent 75% de musique nationale et 25% de musique étrangère. Il est nécessaire de défendre notre tradition comme les autres pays le font».

    Lire aussi:

    L’Iran affirme avoir neutralisé une série de cyberattaques US et raille l’armée américaine
    Feu vert de Trump pour des cyberattaques contre les systèmes de contrôle de missiles iraniens?
    Un violent séisme de magnitude 7,3 frappe l'est de l'Indonésie
    Tags:
    limitations, radio, musique, politique, loi, Eurovision, Ligue du Nord (parti italien), Matteo Salvini, Italie, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik