Ecoutez Radio Sputnik
    Un couteau

    Une chanteuse victime d'une tentative d'homicide en plein concert à Nantes

    CC0 / Pixabay/Twighlightzone
    International
    URL courte
    4220

    S'apprêtant à donner un concert au restaurant social Pierre Landais, le 15 février, la chanteuse Delphine Coutant a été attaquée au cutter par un homme souffrant d'une maladie mentale. C'était la victime elle-même qui a récemment fait savoir ce qui lui est arrivé et a rassuré ses fans sur son état de santé.

    C'est seulement quelques jours après les faits que la chanteuse Delphine Coutant a annoncé sur Facebook que le 15 février elle avait été grièvement blessée au début de son concert par un déséquilibré armé d'un cutter.

    L'attaque s'est produite au restaurant social Pierre Landais, situé sur l'île de Nantes. Mme Coutant s'apprêtait à chanter, lorsqu'un homme a surgi derrière elle, l'a attrapée par les cheveux et l'a frappée à plusieurs reprises en direction du thorax. L'artiste a réussi à protéger son cou avec le bras mais a reçu des blessures profondes à la main droite, précise le site 20 minutes.

    Toujours selon le site, l'assaillant, un homme de 37 ans souffrant de troubles psychiatriques, a été rapidement maîtrisé par les personnes présentes et interpellé ensuite par la police.

    «Je ressens une gratitude infinie envers les usagers et l'équipe du restaurant social Pierre Landais qui m'ont sauvé la vie et permis de recevoir aussitôt le meilleur de l'humanité», remercie ses sauveteurs Mme Coutant.

    Elle a également rassuré ses fans que grâce aux efforts des médecins elle pourrait reprendre la musique. «Je reviens dans un mois», a précisé la chanteuse.

    Lire aussi:

    «En fermant le marché américain à Huawei, Trump a ouvert des possibilités d’investissements chinois accrus en Europe»
    Vidéo de cockpit du crash d’un Boeing dans un lagon en Micronésie
    Un «cimetière» de Boeing 737 MAX découvert en Californie
    Tags:
    Delphine Coutant, Charm el-Cheikh, Egypte
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik