Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau du Venezuela

    Caracas aurait demandé aux chefs d’entreprise d'ouvrir des comptes en Russie

    © AP Photo / Ariana Cubillos
    International
    URL courte
    7220

    À la demande du gouvernement vénézuélien, les dirigeants de plusieurs dizaines d'entreprises locales auraient été chargés d'ouvrir des comptes bancaires en Russie, en Turquie, en Chine et en Inde, selon Bloomberg. Le ministère des Finances du pays a même promis d'organiser à ce sujet des séminaires pour les cadres supérieurs de ces entreprises.

    Lundi, lors d'une réunion au palais présidentiel, les autorités vénézuéliennes ont chargé les dirigeants d'une cinquantaine d'entreprises locales d'ouvrir des comptes bancaires en Russie, en Turquie, en Chine et en Inde afin de commencer à développer des contacts avec des fournisseurs de ces pays, rapporte Bloomberg.

    Selon une des deux sources de l'agence, le ministère des Finances a même promis d'organiser des séminaires pour les cadres supérieurs des entreprises en question, spécialisées dans les biens de consommation, afin de leur expliquer comment ouvrir des comptes auprès des banques étrangères.

    Lors de la réunion organisée par le ministre vénézuélien de l'Industrie et de la Production nationale, Tareck El Aissami, et le ministre du Commerce intérieur, William Contreras, les cadres supérieurs ont été invités à ne pas augmenter les prix sur leurs produits, comme l'écrit Bloomberg.

    Le 28 janvier, les États-Unis ont annoncé avoir imposé des sanctions à la compagnie pétrolière nationale vénézuélienne PDVSA et avoir gelé sept milliards de dollars d'actifs vénézuéliens. Le département d'État a également déclaré que Washington avait octroyé à l'opposant Juan Guaido l'accès aux comptes du gouvernement vénézuélien dans les banques américaines.

    La crise politique au Venezuela a éclaté quand l'opposant Juan Guaido, renvoyé le 22 janvier du poste de président de l'Assemblée nationale vénézuélienne sur décision de la Cour suprême, s'est autoproclamé le lendemain «Président en exercice du pays» et a prêté serment au cours d'une manifestation. Donald Trump l'a reconnu comme «Président par intérim».

    Une quarantaine de pays, dont le Royaume-Uni et l'Allemagne, en ont fait de même. La France l'a également reconnu comme «Président en charge». Le Président Nicolas Maduro a qualifié Juan Guaido de pantin des États-Unis.

    Caracas aurait chargé des chefs d’entreprises d'ouvrir des comptes en Russie
    Caracas aurait chargé des chefs d’entreprises d'ouvrir des comptes en Russie

    Lire aussi:

    Un tremblement de terre secoue Athènes - images
    L’Iran rappelle aux États-Unis leur situation géographique
    Téhéran estime que Washington a abattu l'un de ses propres drones par erreur
    Tags:
    comptes bancaires, business, sanctions, Juan Guaido, Nicolas Maduro, Venezuela
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik