Ecoutez Radio Sputnik
    Igor Dodon, Président moldave

    Le cortège du Président moldave à nouveau impliqué dans un accident (images)

    © AP Photo / Sergei Ilnitsky
    International
    URL courte
    308

    À la veille des élections législatives, le cortège présidentiel moldave a eu un accident, après celui de septembre. Toute le monde en est sorti indemne et le chef de l’État a mis en garde contre toute éventuelle spéculation.

    Le Président moldave Igor Dodon, qui a déjà été hospitalisé en septembre dernier suite à un accident de la route, fait état d’une nouvelle collision, mais cette fois–ci sans victime.

    «Je suis en sécurité. Cette fois-ci, le véhicule à bord duquel je me trouvais n’a pas été impliqué, mais l’automobile des employés de sécurité a été endommagée. Je prie tous les collègues, amis et partisans de s’abstenir de spéculations sur ce sujet», a-t-il indiqué sur sa page Facebook.

    En effet, l’accident a été causé par un véhicule roulant en sens inverse.

    Le Président a expliqué qu’à la veille des élections différents scénarios et théories pouvaient voir le jour, et a insisté qu’il voulait que cet événement soit perçu comme un concours de mauvaises circonstances, sans plus.

    Plus tôt, des médias avaient publié une lettre dans laquelle un anonyme annonce que l’homme politique Vladimir Plahotniuc préparait l’assassinat de M.Dodon juste après les élections législatives prévues le 24 février. Le service de presse de l’administration présidentielle a confirmé l’existence d’un tel message. Quant au Président lui-même, il a ensuite démenti ces informations.

    Lire aussi:

    Le dernier cri de désespoir du copilote du crash du Boeing de Lion Air
    Brigitte Macron déclare forfait après des huées et des sifflets au stade de Reims (vidéo)
    Les derniers mots des pilotes du Boeing 737 MAX de Lion Air révélés par les boîtes noires
    Tags:
    spéculations, route, menaces, élections législatives, accident, Igor Dodon, Moldavie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik