Ecoutez Radio Sputnik
    Le pont de Tienditas, qui relie les villes de Cucuta, en Colombie, et Ureña au Venezuela

    Des «provocateurs colombiens armés» arrêtés au Venezuela

    © AFP 2019
    International
    URL courte
    26993
    S'abonner

    Le service de sécurité vénézuélien a arrêté un groupe de Colombiens ayant participé à des heurts à la frontière samedi dernier et ayant tiré sur les militaires vénézuéliens, selon un porte-parole de la police.

    Le service de sécurité vénézuélien a neutralisé un groupe de Colombiens armés impliqués dans des désordres à la frontière, a annoncé à Sputnik un porte-parole de la police vénézuélienne.

    «Nous avons arrêté plusieurs agents provocateurs. Ils étaient armés et ils ont tiré sur les militaires vénézuéliens», a-t-il fait savoir.

    Selon l'interlocuteur de Sputnik, les Colombiens arrêtés ont fait des dépositions et ont indiqué l'endroit sous le pont Simon Bolivar où étaient cachées des armes.

    Samedi 23 février, les opposants vénézuéliens ont tenté de faire entrer dans le pays de l'aide humanitaire que les autorités en la personne du chef de l'État légitime, Nicolas Maduro, refusent d'accepter. Le gouvernement refuse de reconnaître l'existence d'une crise humanitaire dans le pays affirmant que les tentatives de livrer de l'aide humanitaire sont des provocations. Selon Nicolas Maduro, l'histoire de l'aide humanitaire sert de couverture pour l'agression contre son pays. Sur fond de crise Nicolas Maduro a déjà rompu les relations diplomatiques avec les États-Unis et la Colombie.

    D'après diverses sources, les tensions aux frontières et les affrontements entre forces de l'ordre et manifestants anti-Maduro ont fait plusieurs morts et des centaines de blessés ces derniers jours.

    Tags:
    agents provocateurs, arrestation, Nicolas Maduro, Colombie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik