International
URL courte
2104
S'abonner

Des organisations marocaines appellent à un rassemblement jeudi 28 février devant l’ambassade du royaume à Paris. Elles dénoncent le sabotage de la conférence consacrée à la liberté de la presse dans ce pays, organisée le 15 février dans la capitale française par l’Association de défense des droits de l’Homme au Maroc.

Pour défendre la liberté de la presse au Maroc, des organisations marocaines actives en Europe ont appelé à manifester jeudi 28 février devant l'ambassade du royaume chérifien à Paris, selon un communiqué de la section française du Parti socialiste unifié (PSU) marocain, publié le 22 février sur sa page Facebook. Cet appel a été lancé suite au sabotage vendredi 15 février, à Paris, de la conférence organisée par l'Association de défense des droits de l'Homme au Maroc (ASDHOM) et consacrée à la liberté de la presse.

«Nous, organisations démocratiques marocaines en Europe, sommes scandalisées par le sabotage de la conférence qu'organisait l'Association de Défense des Droits de l'Homme au Maroc (ASDHOM) à Paris, le vendredi 15 février, sur la liberté de la presse au Maroc», dénonce le texte du communiqué. «Pour exprimer notre indignation et dénoncer cet acte qui nous rappelle les années de plomb, nous appelons à un rassemblement de protestation devant l'Ambassade du Maroc à Paris» prévu pour ce jeudi 28 février, a-t-il ajouté.

Selon le texte du communiqué, le sabotage de la conférence de l'ASDHOM a été commandité et n'était pas un acte isolé. «Nous considérons que cet acte, prémédité et accompli par une quinzaine de nervis téléguidés, est destiné à bâillonner les voix qui œuvrent pour un État démocratique au Maroc».

L'appel au rassemblement devant l'ambassade du Maroc à Paris a été revendiqué par les organisations marocaines: l'ASDHOM, l'AMF, l'ATMF, AMDH-Paris/IDF, TAMAYNUT, FMVJ-France, APADM, PSU-France, Voie Démocratique (Europe), PADS. Elles assumeront également l'organisation de la manifestation.

Le 15 février à Paris, l'ASDHOM avait organisé une conférence sur la liberté de la presse au Maroc. Cette rencontre a été interrompue par «une quinzaine de personnes». Ces individus «identifiés» ont saccagé le matériel, agressé des personnes présentes dont une a été blaisée, détruit le tableau électrique et jeté des boules puantes, a indiqué un communiqué du PSU-France, publié le 16 février sur Facebook.

Lire aussi:

L'Algérie appelle le Maroc à arrêter la construction de sa base militaire à la frontière
Un cortège de mariage tourne au rodéo sauvage dans le Nord - photos
Un charmant petit golden retriever dort dans une gamelle – vidéo
Pourquoi il est dangereux de boire du café pendant la canicule
Tags:
ambassade, liberté de la presse, manifestation, France, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook