Ecoutez Radio Sputnik
    Macky Sall, Président sénégalais sortant

    Imbroglio autour des résultats de l’élection présidentielle au Sénégal

    © AP Photo / Seth Wenig
    International
    URL courte
    0 30

    Alors que le camp du Président sénégalais sortant s’apprête visiblement à proclamer sa victoire dès le 1er tour, les grands rivaux de Macky Sall se montrent plus sceptiques à cet égard.

    L'équipe du chef d'État sénégalais sortant, Macky Sall, a prophétisé sa victoire dès le premier tour de l'élection présidentielle, organisé le 24 février, relatent les médias locaux. Or, ses principaux adversaires ont demandé au camp du Président de s'abstenir de toute jubilation prématurée.

    Quelques heures après la fermeture des bureaux, le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne a pronostiqué un succès final avec «au moins 57%» des suffrages en faveur du dirigeant en place, bien que les résultats définitifs à l'échelle du pays soient toujours loin d'être calculés: en vertu de la loi, ils seront proclamés par la Commission nationale de recensement au plus tard vendredi à minuit.

    L'ancien chef du gouvernement Idrissa Seck et le député «antisystème» Ousmane Sonko, grands rivaux du Président Sall sur le chemin de sa réélection, ont pour leur part mis le pouvoir en garde contre toute proclamation de victoire avant l'annonce des résultats. Ainsi, pour Idrissa Seck, candidat pour la troisième fois à l'élection présidentielle, «un deuxième tour s'annonce» à ce stade.

    Le scrutin de dimanche s'est déroulé sans incident majeur, comme en témoignent plusieurs missions d'observation électorales. Cela n'a pas empêché les opposants de dénoncer des «irrégularités» dans le processus électoral avant même la fermeture des bureaux.

    Il convient de rappeler que plus tôt en février deux personnes avaient trouvé la mort dans des affrontements entre partisans de Macky Sall et du candidat d'opposition Issa Sall survenus à Tambacounda (est). Le jour du vote, 8.000 policiers et gendarmes étaient déployés dans le pays, selon les autorités.

    Lire aussi:

    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Une opération du Raid à l’opéra de Nantes où le concert d'une chanteuse iranienne était prévu
    Une quarantaine de morts lors de l'attaque de deux villages au Mali
    Tags:
    vote, violations, opposition, victoire, élection présidentielle, Ousmane Sonko, Idrissa Seck, Macky Sall, Sénégal
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik