Ecoutez Radio Sputnik
    Abdelaziz Bouteflika

    Reuters spécule sur le successeur de Bouteflika

    © AP Photo / Kayhan Ozer/Pool
    International
    URL courte
    Présidentielle en Algérie (2019) (52)
    131816
    S'abonner

    D’après Reuters, les cercles gouvernementaux algériens admettraient qu’en raison de sa santé et de son âge, Bouteflika pourrait se retirer de la course présidentielle et placer son conseiller diplomatique comme successeur.

    Se référant à certaines sources proches des cercles gouvernementaux, Reuters affirme que le successeur potentiel du Président sortant en Algérie serait Ramtane Lamamra, son conseiller diplomatique, récemment nommé à ce poste.

    Le média estime que la désignation probable de ce diplomate à la place de Bouteflika serait susceptible d'apaiser les esprits, tout en garantissant la cohésion du système politique.

    Ramtane Lamamra est âgé de 66 ans et dispose d'un compte Twitter, ce qui est un atout, selon Reuters, car les réseaux sociaux constituent la principale source d'information pour les jeunes en Algérie.

    Par ailleurs, un communiqué de la présidence de la République évoque l'actuel voyage en Suisse du Président Bouteflika pour des examens médicaux de routine. Le politologue algérien Hasni Abidi, directeur du Centre d'études et de recherche sur le monde arabe et méditerranéen (CERMAM) à Genève, a déclaré à Reuters que ce voyage médical du chef de l'État sera «décisif».

    Des opposants à la candidature d'Abdelaziz Bouteflika à la présidentielle ont manifesté vendredi 22 février dans plusieurs villes d'Algérie. Dimanche, de nombreux manifestants ont également défilé à Paris et à Alger.

    Dossier:
    Présidentielle en Algérie (2019) (52)
    Tags:
    élection présidentielle, Ramtane Lamamra, Abdelaziz Bouteflika, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik