International
URL courte
Présidentielle en Algérie (2019) (59)
1190
S'abonner

Ce jeudi 28 février, le Premier ministre algérien a annoncé au parlement que pas moins de 400 observateurs étrangers avaient été invités à assister à l’élection présidentielle du 18 avril prochain, afin d’assurer «une transparence» totale à ce rendez-vous électoral.

Afin d'assurer «la transparence» de l'élection présidentielle du 18 avril 2019 en Algérie, le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a annoncé, ce jeudi 28 février, la présence de 400 observateurs internationaux lors de ce scrutin. S'exprimant en séance plénière à l'Assemblée populaire nationale (APN) à l'occasion de la présentation de la déclaration de politique générale de son gouvernement, le responsable a affirmé que toutes les dispositions nécessaires pour assurer un bon déroulement de l'élection seraient prises.

«Le gouvernement et l'État veilleront à la transparence de la prochaine élection présidentielle qui verra la présence de 400 observateurs étrangers représentant la Ligue arabe, l'Union africaine, l'Organisation de la coopération islamique, l'Union européenne et les Nations unies», a déclaré M.Ouyahia.

Évoquant les manifestations refusant un éventuel cinquième mandat du chef de l'État sortant, le Premier ministre a assuré que le peuple «[aurait] à choisir en toute liberté parmi les candidats, dont le Président Abdelaziz Bouteflika».

Agé de 81 ans, le Président Abdelaziz Bouteflika est à la tête de l'Algérie depuis 1999. Il est candidat à sa propre succession pour la quatrième fois consécutive.

D'après une liste provisoire arrêtée par le ministère algérien de l'Intérieur au 29 janvier, 139 lettres d'intention de candidature ont été déposées en vue de la présidentielle. Parmi les postulants, figurent 13 chefs de partis politiques et 126 prétendants indépendants. La date limite du dépôt des dossiers de candidature est fixée au 3 mars 2019 à minuit.

 

Dossier:
Présidentielle en Algérie (2019) (59)

Lire aussi:

Une photo de nouveaux élus faisant des doigts d’honneur déclenche un scandale dans l'Oise
Ce légume est le plus utile pour la santé, affirme un docteur russe
Cette escroquerie leur permet de voler près de 190.000 euros à Cdiscount
Tags:
observateurs, élection présidentielle, Assemblée populaire nationale (APN) algérienne, Ahmed Ouyahia, Abdelaziz Bouteflika, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook