International
URL courte
674
S'abonner

Le fils de l’ancien leader d’Al-Qaïda* Oussama ben Laden, Hamza, pourrait se trouver à la frontière entre l’Afghanistan et le Pakistan ou encore en Iran, a déclaré le secrétaire d'État adjoint à la Sécurité diplomatique des États-Unis, Michael Evanoff.

Les États-Unis ont offert jeudi une récompense pouvant atteindre un million de dollars pour toute information permettant de retrouver Hamza ben Laden, présenté comme un «dirigeant-clé» d'Al-Qaïda*.

«Nous croyons qu'il [Hamza ben Laden, ndlr] se trouve probablement à la frontière afghano-pakistanaise et qu'il se rendra en Iran. Cependant, il pourrait être n'importe où dans le sud de l'Asie centrale», déclare le secrétaire d'État adjoint à la Sécurité diplomatique des États-Unis, Michael Evanoff.

Considéré comme le fils préféré, voire le successeur désigné, d'Oussama ben Laden, le fondateur du réseau à l'origine des attentats du 11 septembre 2001, Hamza était déjà sur la liste noire américaine des personnes accusées de terrorisme.

«Depuis au moins août 2015, il a publié des messages audio et vidéo sur Internet appelant à lancer des attaques contre les États-Unis et leurs alliés occidentaux, et il a menacé d'attaque les États-Unis pour se venger de la mort de son père, tué en mai 2011 par des soldats américains», annonce la diplomatie américaine dans un communiqué.

Selon des spécialistes des groupes islamistes, le jeune homme, aujourd'hui âgé de près d'une trentaine d'années, dirige le groupe Ansar al-Fourqan*, qui attire depuis quelques mois en Syrie les combattants les plus endoctrinés d'Al-Qaïda* ou de l'organisation djihadiste Daech*.

Parmi des archives djihadistes saisies lors du raid américain de 2011 au cours duquel Oussama ben Laden a été tué au Pakistan, puis dévoilées fin 2017 par la CIA, figure par ailleurs une vidéo du mariage d'Hamza, apparemment en Iran, dont on a ainsi découvert les premières images à l'âge adulte. Mais on ignore s'il se trouve toujours en Iran, en Syrie ou encore en Afghanistan.

*Organisation terroriste interdite en Russie 

Lire aussi:

Enquête en Tunisie sur quatre membres d'Ennahdha soupçonnés de violences
Les nombres de décès quotidiens dus au Covid et de malades en réanimation grimpent en France
La police allemande patrouille à La Rochelle aux côtés de la gendarmerie – photo
Un trentenaire décède après sa vaccination au Pfizer dans les Landes, la famille y voit un lien et porte plainte
Tags:
États-Unis, Afghanistan, Hamza ben Laden, Oussama ben Laden, Daech, Al-Qaïda, terrorisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook