Ecoutez Radio Sputnik
    Logo de Huawei

    La Chine réagit à l'extradition d'une dirigeante de Huawei par le Canada

    © AP Photo / Mark Schiefelbein, File
    International
    URL courte
    16453

    En raison de la poursuite par les autorités canadiennes du procédé d'extradition vers les États-Unis de la directrice financière du géant chinois Huawei, Meng Wanzhou, Pékin a protesté auprès du Canada en appelant «à la relâcher immédiatement».

    La Chine a exprimé sa «vive protestation» et «fait une présentation» au Canada suite à la décision de commencer la procédure d'extradition aux États-Unis de la directrice financière de Huawei, Meng Wanzhou, a déclaré samedi le porte-parole de la diplomatie chinoise Lu Kang.

    «La partie chinoise a exprimé son extrême mécontentement et une vive protestation à la partie canadienne suite à sa volonté de poursuivre les démarches juridiques visant à extrader Mme Meng Wanzhou. Pékin a déjà fait une présentation sévère», a indiqué le porte-parole.

    Auparavant, le ministère canadien de la Justice avait officiellement lancé la procédure d'extradition de la directrice financière, qui doit se présenter au tribunal le 6 mars.

    «Il s'agit d'un événement politique sérieux. Nous renouvelons avec insistance nos appels aux États-Unis visant à annuler l'ordre d'arrêt et à annuler la demande d'extradition de Meng Wanzhou, nous exhortons la partie canadienne à la relâcher immédiatement et à lui permettre de regagner sa patrie», a souligné le diplomate.

    Meng Wanzhou, directrice financière de Huawei et fille du fondateur de l'entreprise Ren Zhengfei, a été arrêtée au Canada au mois de décembre, sur demande de Washington. Mme Meng a retrouvé la liberté après avoir payé sa caution, mais est restée sous surveillance en vue d'une possible extradition vers les États-Unis.

    Ces derniers mois, Huawei traverse une période difficile, ses équipements étant considérés comme de potentiels moyens d'espionnage en Allemagne, en Australie, au Canada, aux États-Unis, en France, en Nouvelle-Zélande, en République tchèque et au Royaume-Uni.

    Lire aussi:

    Un militaire de Sentinelle ouvre le feu contre un homme armé d’un couteau près d'un hôpital militaire à Lyon
    En défiant les USA, un pays membre de l’UE lance un réseau 5G avec l’aide de Huawei
    Sur une vidéo devenue virale, des forces de l'ordre gazent les clients d'un café lors de l’acte 31
    Tags:
    extradition, Huawei, Canada, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik