Ecoutez Radio Sputnik
    Le gouvernorat syrien d'Idlib (archive photo)

    L’armée syrienne repousse la 2e attaque de radicaux en 24 heures, des blessés

    © AFP 2019 Karam Al-Masri
    International
    URL courte
    12484

    Les forces gouvernementales syriennes ont repoussé la deuxième attaque massive de radicaux en 24 heures, cette fois dans le nord du gouvernorat de Lattaquié. Deux soldats ont été blessés et plusieurs radicaux tués, a annoncé l’agence syrienne Sana.

    Des radicaux munis de mortiers et mitrailleuses ont mené dimanche, vers 16h30 heure locale (15h30 heure de Paris), une deuxième attaque contre les positions de l’armée syrienne en 24 heures, qui a été repoussée, a annoncé l’agence syrienne Sana.

    «Un groupe terroriste a attaqué nos positions près du mont d’al-Qala, dans le nord du gouvernorat de Lattaquié. Les radicaux ont utilisé des mortiers, des obus d’artillerie, des mitrailleuses de gros et moyen calibres. Nos soldats ont repoussé l’attaque, portant un préjudice grave aux radicaux», a indiqué un représentant de l’armée cité par l’agence.

    Selon lui, la bataille, qui s’est tenue entre les gouvernorats de Lattaquié et d’Idlib, a duré environ une heure.

    «Plusieurs extrémistes ont été éliminés, les autres se sont enfuis. Deux soldats syriens ont été blessés», d’après Sana.

    Dans la nuit du 2 au 3 mars, des groupes de radicaux avaient attaqué les positions de l’armée syrienne dans le nord du gouvernorat de Hama, profitant du mauvais temps. Plusieurs soldats et radicaux ont été tués.

    Le groupe Front al-Nosra* a pris le contrôle du gouvernorat d’Idlib en 2015. Conformément à des accords sur la réconciliation, cette région a accueilli des membres de groupes radicaux ayant refusé de se rendre aux forces gouvernementales pendant les opérations antiterroristes à Alep, Homs, dans la Ghouta orientale, aux environs de Damas, ainsi que dans le sud du pays. Le gouvernorat syrien d’Idlib est le dernier à être contrôlé par des terroristes et formations armées illégales.

    La conseillère du Président syrien, Bouthaina Shaaban, avait précédemment déclaré que le gouvernement du pays avait décidé de rétablir son contrôle sur le gouvernorat d’Idlib et que la date et le moyen de libérer cette région étaient à l’étude.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Un policier à terre place de la République, un pompier lui prodigue un massage cardiaque
    Emmanuel Macron s’enfonce toujours plus dans les sondages
    Sentinelle, drones, LBD... L'acte 19 des Gilets jaunes sous étroite surveillance à Paris
    Tags:
    radicaux, attaque, blessés, armée gouvernementale syrienne, SANA, Idlib, Lattaquié, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik