Ecoutez Radio Sputnik
    Huawei

    Le Canadien Michael Kovrig accusé par la Chine d’avoir volé des secrets d'État

    © AP Photo / Mark Schiefelbein
    International
    URL courte
    6210
    S'abonner

    Le citoyen canadien Michael Kovrig a été accusé par Pékin de vol de secrets d'État qui lui auraient été transmis par un autre détenu canadien, Michael Spavor, a annoncé Reuters, rappelant que les deux hommes avaient été arrêtés au mois de décembre, peu après l’arrestation de la dirigeante de Huawei Technologies, Meng Wanzhou.

    La Chine a accusé Michael Kovrig, citoyen canadien, de vol de secrets d'État, a affirmé ce lundi Reuters. Ceux-ci lui auraient été transmis par un autre détenu canadien, Michael Spavor.

    L'affaire a été révélée par le Centre politique chinois et de la Commission des affaires juridiques sur son microblogue, a précisé l'agence.

    Un autre Canadien détenu en Chine, le consultant Michael Spavor, est considéré comme l'une des principales sources d'information de Michael Kovrig, a rapporté, selon l'AFP, l'agence Chine nouvelle, citant les autorités chinoises. Michael Spavor et Michael Kovrig, ancien diplomate, ont été arrêtés en décembre dernier, peu après l'arrestation de Meng Wanzhou, la dirigeante de Huawei Technologies. 

    Meng Wanzhou, directrice financière de Huawei et fille du fondateur de l'entreprise Ren Zhengfei, a été arrêtée au Canada au mois de décembre, sur demande de Washington. Elle a retrouvé la liberté après avoir payé sa caution, mais est restée sous surveillance en vue d'une possible extradition vers les États-Unis.

    Ces derniers mois, Huawei traverse une période difficile, ses équipements étant considérés comme de potentiels moyens d'espionnage en Allemagne, en Australie, au Canada, aux États-Unis, en France, en Nouvelle-Zélande, en République tchèque et au Royaume-Uni.

    Tags:
    espionnage, surveillance, caution, liberté, détenus, vol, secret, AFP, Huawei, Reuters, Ren Zhengfei, Michael Kovrig, Michael Spavor, Meng Wanzhou, Washington, Royaume-Uni, République tchèque, Nouvelle-Zélande, France, États-Unis, Canada, Australie, Allemagne, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik