Ecoutez Radio Sputnik
    Des lingots d'or

    Avion vénézuélien aux «6 tonnes d’or»: quand Athènes répond à une théorie du complot

    © AP Photo / Michael Probst
    International
    URL courte
    6420

    Après des rumeurs autour d’un «vol mystérieux» du chef de la diplomatie vénézuélienne à Athènes et les affirmations de l’opposition selon lesquelles M.Maduro a expédié les réserves d’or du pays à la vente, l’aviation civile grecque s’est prononcée sur la brève escale de l’avion gouvernemental vénézuélien à l’aéroport d’Athènes.

    Mardi, un avion gouvernemental vénézuélien s'est posé à l'aéroport international Elefthérios-Venizélos d'Athènes pour y rester quatre heures, donnant naissance à de nombreuses rumeurs sur le but de la visite, dont une vente secrète de l'or vénézuélien aux autorités grecques.

    La Direction de l'aviation civile grecque a diffusé un communiqué, mis à la disposition de Sputnik Grèce, indiquant que l'avion qui avait effectué un atterrissage pour faire le plein à l'aéroport d'Athènes transportait le ministre vénézuélien des Affaires étrangères.

    L'ambassade du Venezuela a adressé, via le ministère des Affaires étrangères, une demande pour accorder une salle VIP au ministre, Jorge Arreaza, le temps de cette escale technique. L'appareil est reparti par la suite en direction du Cap Vert selon le plan de vol établi.

    «L'avion n'a atterri que pour faire le plein. Skai [une chaîne privée de télévision grecque, ndlr] a édifié une théorie du complot à faire pâlir Artemis Sorras [un entrepreneur américain d'origine grecque qui avait promis de sauver la Grèce, ndlr] de jalousie. La Nouvelle Démocratie [parti d'opposition, ndlr] s'est empressé de s'en saisir, comme on s'y était attendu. La question est de savoir s'il faut rire ou pleurer d'un parti jadis sérieux», a indiqué une source au sein du gouvernement grec à Sputnik Grèce.

    Un député de l'opposition vénézuélienne a déclaré que le ministre vénézuélien des Affaires étrangères s'était rendu en Grèce pour faire sortir «presque clandestinement» cinq ou six tonnes d'or de la république bolivarienne déchirée par la crise. De plus, le parti d'opposition grec la Nouvelle Démocratie a exigé du gouvernement des explications au sujet de ce «vol mystérieux» qui est resté à l'aéroport d'Athènes quatre heures, pendant lesquelles le ministre des Affaires étrangères du gouvernement Maduro aurait «rencontré» plusieurs personnes.

    Se référant à trois sources gouvernementales et un représentant de l'Assemblée nationale, Reuters avait annoncé le 27 février qu'au moins 8 tonnes d'or avaient été retirées du pays. Le 31 janvier, l'agence avait affirmé que la Banque centrale du Venezuela avait l'intention d'acheminer 15 tonnes d'or aux Émirats arabes unis pour les y vendre en vue d'augmenter ses réserves de devises.

    Lire aussi:

    Macron et Castaner visés par une plainte à la Cour pénale internationale pour «crime contre l’humanité» (vidéo)
    Un mariage à Mulhouse dérape, une agente d’état civil et un élu violentés
    L’armateur du pétrolier japonais infirme la version US sur l’incident en mer d’Oman
    Tags:
    escale, devises, vol, atterrissage, or, Nouvelle Démocratie, Reuters, Jorge Arreaza, Nicolas Maduro, Cap vert, Portugal, Athènes, Genève, Caracas, Venezuela, Émirats Arabes Unis, Grèce
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik