Ecoutez Radio Sputnik
    Le Pentagone

    Le Pentagone menace Ankara de «graves conséquences» pour l'achat de S-400 russes

    © AP Photo / Jack Mueller
    International
    URL courte
    27496

    Ankara fera face à une aggravation de ses relations militaires avec les États-Unis en cas d'achat de systèmes de missiles sol-air russes S-400, a menacé le Pentagone. Entre temps, Erdogan a annoncé que la transaction sur les S-400 était terminée.

    Le porte-parole du Pentagone Charles Summers a déclaré que si la Turquie achetait les systèmes de missiles sol-air russes S-400, elle devrait s'attendre à de «graves conséquences», relate le quotidien The Hill.

    Russlands Präsident Wladimir Putin (r. in d. M.) und Präsident der Türkei Recep Tayyip Erdogan beim BRICS-Gipfel am 26. Juli 2018
    © Sputnik . Wladimir Astapkowitsch

    Selon le porte-parole, Ankara fera notamment face à une sérieuse aggravation de ses relations militaires avec les États-Unis.

    «Si la Turquie achète les S-400, elle n'aura pas les chasseurs F-35 et les systèmes de missiles sol-air Patriot», a déclaré le responsable du ministère américain de la Défense.

    Le contrat sur la livraison à la Turquie des S-400 russes, conclu en 2017, est devenu la raison de tensions diplomatiques entre Ankara et Washington, ce dernier exigeant de son allié turc de renoncer aux S-400 russes au profit des Patriot américains.

    Ankara a pris dans ce domaine une position ferme en n'entendant pas renoncer aux S-400, même si elle achetait parallèlement les Patriot américains. Les autorités turques estimaient qu'il n'y avait aucun lien entre les deux.

    Cette semaine, Recep Tayyip Erdogan a souligné que la transaction sur les S-400 était terminée et qu'il n'était pas question de faire marche arrière. Qui plus est, le chef d'État turc a également admis la possibilité d'un achat de systèmes de missiles sol-air russes S-500.

    Fin 2017, Ankara a signé avec Moscou un contrat estimé à 2,5 milliards de dollars (2,1 milliards d'euros) pour la livraison de S-400, prévue en juillet 2019. Récemment, le ministre turc de la Défense Hulusi Akar a annoncé que la Turquie commencerait à déployer les S-400 sur son territoire en octobre 2019.

    Lire aussi:

    La justice italienne ordonne la saisie du navire Open Arms
    Un avion d'Air France reliant Moscou et Paris envoie un signal de détresse
    Qu'a dit Poutine sur les Gilets jaunes que les médias français ont omis?
    Tags:
    Pentagone, Charles E. Summers, Recep Tayyip Erdogan, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik