Ecoutez Radio Sputnik
    Un drone pakistanais violant l'espace aérien de l’Inde abattu / image d'illustration

    Un drone pakistanais violant l'espace aérien de l’Inde abattu, selon la Défense indienne

    © REUTERS / Mukesh Gupta
    International
    URL courte
    2104

    La Force aérienne indienne a abattu samedi un drone envoyé depuis le territoire pakistanais, au-dessus de l'État indien du Rajasthan, dans le nord du pays, selon la déclaration de la Défense indienne citée par les médias.

    Un drone envoyé depuis le Pakistan a été abattu au-dessus de l'État indien du Rajasthan par la Force aérienne du pays, selon la Défense indienne, citée par l'India Express. 

    Selon les informations, le drone a violé l'espace aérien de l'Inde vers 19h30 (heure locale) dans la zone de la ville de Sri Ganganagar. Une fois découvert, le drone a été abattu.

    Il s'agit du quatrième drone du Pakistan abattu depuis l'escalade du conflit indo-pakistanais. Le premier drone a été intercepté le 26 février par un système d'armes anti-aérien de conception israélienne Spyder, le deuxième par un chasseur Su-30MKI indien, le troisième depuis le sol, le quatrième à l'aide de l'artillerie antiaérienne.

    La tension persiste entre l'Inde et le Pakistan à la suite d'un attentat à la voiture piégée contre une colonne de militaires indiens perpétré le 14 février dans l'État frontalier indien du Jammu-et-Cachemire. L'attaque, qui a tué 41 policiers réservistes, a été revendiquée par le groupe islamiste Jaish-e-Mohammed, qui milite pour le rattachement du Cachemire indien au Pakistan.

    Le 26 février, l'armée de l'air indienne a frappé un camp de ce groupe sur le territoire pakistanais. Le lendemain, Islamabad a déclaré que ses avions avaient attaqué, en réponse, des sites militaires dans le Jammu-et-Cachemire. Les deux pays affirment avoir abattu des avions de l'ennemi lors d'un combat aérien massif, le premier depuis la troisième guerre indo-pakistanaise de 1971.

    Tags:
    drone, Pakistan, Inde
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik