Ecoutez Radio Sputnik
    Bruxelles

    Attentat au musée juif: le verdict du procès Nemmouche prononcé

    © Sputnik . Grigory Sysoev
    International
    URL courte
    534

    Le verdict du procès de l’auteur de la tuerie du musée juif de Bruxelles en 2014 a été prononcé dans la nuit de lundi à mardi. Mehdi Nemmouche a été condamné aux assises à la réclusion à perpétuité pour les quatre «assassinats terroristes».

    Le djihadiste français Mehdi Nemmouche a été condamné lundi à la prison à perpétuité pour l'attentat qui a fait quatre morts au Musée juif de Bruxelles en 2014.

    Les familles des victimes et des survivants des attentats ont exprimé leur soulagement à l'issue d'un procès qui a duré deux mois, marqué par les déclarations polémiques des avocats de Nemmouche, que les familles ont dénoncé comme étant des théories complotistes, selon Reuters.

    Mehdi Nemmouche, 33 ans, qui s'est radicalisé en prison avant de rejoindre le groupe Etat islamique en Syrie, a déclaré que «la vie continu» après l'annonce du verdict lundi soir.

    Nacer Bendrer, un autre Français qui comparaissait au côté de Mehdi Nemmouche, a été condamné pour sa part à 15 ans de prison pour complicité. Il était soupçonné d'avoir fourni l'arme utilisé lors de l'attentat.

    «J'ai honte d'être ici (…) J'ai honte d'avoir croisé la route de cet homme. Ce n'est pas un homme, c'est un monstre», a déclaré Nacer Bendrer lors du verdict.

    Mehdi Nemmouche a aussi été mis en examen en 2017 à Paris pour l'enlèvement et la séquestration en Syrie par l'organisation de l'Etat islamique de quatre journalistes français, Didier François, Edouard Elias, Nicolas Hénin et Pierre Torres, entre juin 2013 et avril 2014.

    Lire aussi:

    Un policier à terre place de la République, un pompier lui prodigue un massage cardiaque
    Emmanuel Macron s’enfonce toujours plus dans les sondages
    Un dîner en ville qui passe mal
    Tags:
    justice, jugement, Mehdi Nemmouche, Belgique, Bruxelles
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik