Ecoutez Radio Sputnik
    Manifestation à Alger (archives)

    Un sénateur RN appelle les Algériens de France à «rentrer» pour «construire» leur pays

    © AFP 2019 RYAD KRAMDI
    International
    URL courte
    214422

    Suite à la décision du Président Abdelaziz Bouteflika de renoncer à un 5ème mandat, le sénateur RN Stéphane Ravier a estimé sur LCI que les Algériens vivant en France devraient regagner leur pays pour aider à sa construction et créer une Algérie «plus ouverte, plus démocratique».

    Commentant le renoncement du Président algérien Abdelaziz Bouteflika à briguer un 5ème mandat, Stéphane Ravier, sénateur RN des Bouches-du-Rhône, a invité les Algériens vivant en France «à rentrer dans leur pays pour le construire». S'exprimant lors d'un passage sur la chaîne LCI, le sénateur a affirmé que «le patriotisme» dont ont fait preuve les Algériens durant les manifestations devrait, alors qu'ils ont eu gain de cause, les inciter à repartir chez eux afin de «construire une Algérie plus démocratique et plus ouverte, plus libre» pour qu'ils instaurent «le vivre-ensemble».

    ​Le 11 mars, le Président algérien a annoncé le report de l'élection présidentielle du 18 avril et sa décision de ne pas briguer un 5ème mandat, répondant ainsi aux sollicitations de la rue. Il a par ailleurs pris des mesures pour rénover le système politique du pays, dont la plus importante est la préparation d'une nouvelle Constitution qui sera rédigée par une conférence nationale inclusive.

    Dans un communiqué remis à l'AFP, le chef de la diplomatie française a salué la décision du Président algérien en réitérant les liens profonds qui lient les deux pays.

    Lire aussi:

    Vidéo de cockpit du crash d’un Boeing dans un lagon en Micronésie
    Un «cimetière» de Boeing 737 MAX découvert en Californie
    «En fermant le marché américain à Huawei, Trump a ouvert des possibilités d’investissements chinois accrus en Europe»
    Tags:
    élection présidentielle, manifestation, immigration, Abdelaziz Bouteflika, Algérie, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik