Ecoutez Radio Sputnik
    La Ghouta orientale après la libération

    Les services secrets syriens découvrent un dépôt d’artefacts volés par les djihadistes

    © Sputnik . Mikhaïl Alaeddine
    International
    URL courte
    0 300
    S'abonner

    Les services secrets syriens ont découvert un dépôt d’artefacts archéologiques abandonné par les terroristes dans la Ghouta orientale, selon la chaîne de télévision syrienne Ikhbariya.

    La chaîne de télévision syrienne Ikhbariya a annoncé ce mercredi la découverte d'un dépôt d'artefacts archéologiques abandonnés par les terroristes dans la banlieue de Damas, dans la Ghouta orientale.

    «Les services secrets syriens ont découvert dans un tunnel de la ville de Zamalek dans la Ghouta orientale un dépôt d'artefacts archéologiques que les terroristes n'ont pas emportés en quittant la Ghouta», indique la chaîne.

    Parmi les objets d'art volés pour de la contrebande, on compte des fragments de statues antiques et des peintures d'animaux.

    Le responsable en charge des musées au sein du Département syrien du patrimoine culturel et des musées, Mouhammad Nazeer Awad, avait précédemment déclaré à Sputnik qu'il était pratiquement impossible d'évaluer les quantités et le coût des biens archéologiques sortis clandestinement de Syrie. Les autorités syriennes suivent leur apparition sur le marché noir. Selon M.Awad, les biens volés sont évalués à «plusieurs centaines de millions» de dollars.

    L'armée syrienne a annoncé avoir pris le contrôle total de la Ghouta orientale au printemps 2018, après la prise par l'armée gouvernementale de la ville de Douma, le dernier bastion des djihadistes dans la région. Les travaux de reconstruction, le déminage, le redressement des infrastructures et des routes se poursuivent dans les banlieues libérées de Damas. Les militaires syriens continuent de trouver de nouveaux tunnels et stocks d'armes.

    Tags:
    terrorisme, dépôt, tunnel, artefact, Ghouta orientale
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik