Ecoutez Radio Sputnik
    Caracas

    «Guerre électrique»: Pékin propose son aide à Caracas

    © Sputnik . Eva Mari Uskategi
    International
    URL courte
    71123

    Pékin a proposé au Venezuela de lui apporter son aide face à la panne d’électricité, tout en espérant que Caracas pourrait «rétablir le courant et l’ordre social à leurs niveaux normaux».

    Suite à la panne de courant géante survenue au Venezuela, la partie chinoise a proposé son aide au pays latino-américain confronté depuis des mois à une crise économique assortie de très fortes tensions politiques.

    Selon la porte-parole de la diplomatie chinoise Lu Kang, Pékin est disposé à «fournir son assistance et son soutien technique pour redémarrer le système électrique» au Venezuela. La Chine espère en outre que Caracas pourra «rapidement identifier la cause» de la panne dramatique et «rétablir le courant et l’ordre social à leurs niveaux normaux».

    Le Président Nicolas Maduro a imputé la panne à des «attaques» fomentées par les États-Unis, avant d’annoncer la mise en place d’une commission d’enquête pour élucider les circonstances de l’incident. Il a promis notamment de solliciter «l’aide de l’Onu, de la Chine, de la Russie, de l’Iran, de Cuba», ces pays ayant selon lui «une grande expérience des cyberattaques».

    La panne, qui aurait provoqué des coupures d’électricité dans 21 des 23 États vénézuéliens, est survenue le 7 mars.

    Mardi 12 mars, le gouvernement a affirmé que le courant était rétabli dans la plupart des régions du pays, à l’exception du grand ouest et de certains États du centre, tandis que M.Maduro a proclamé la «victoire» dans la «guerre électrique».

    Lire aussi:

    Le dernier cri de désespoir du copilote du crash du Boeing de Lion Air
    Brigitte Macron déclare forfait après des huées et des sifflets au stade de Reims (vidéo)
    Les derniers mots des pilotes du Boeing 737 MAX de Lion Air révélés par les boîtes noires
    Tags:
    cyberattaque, crise, électricité, panne, aide, ONU, Nicolas Maduro, Lu Kang, Chine, Venezuela
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik