Ecoutez Radio Sputnik
    Nucléaire

    L’Iran dénonce des «projets nucléaires suspects» en cours de réalisation dans la région

    CC0 / slightly_different / Nucléaire
    International
    URL courte
    9461
    S'abonner

    Des projets nucléaires suspects seraient en cours de réalisation dans certains pays du Proche-Orient, ce qui obligerait l’Iran à modifier sa stratégie de défense, a indiqué Ali Shamkhani, secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale.

    Certains pays du Proche-Orient mettent en œuvre des projets nucléaires suspects ce qui pousse Téhéran à revoir sa stratégie de défense, a déclaré mercredi le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale, Ali Shamkhani.

    «Certains pays de la région dépensent leurs pétrodollars pour la réalisation de projets nucléaires suspects ce qui risque de mettre le monde en danger et provoquer une crise plus grave que la menace qui émane des terroristes et de Daech*», a indiqué M.Shamkhani, cité par l’agence Fars.

    Selon le responsable iranien, qui n’a pas précisé quels pays se livreraient à de telles activités, l’apparition de nouvelles menaces obligera l’Iran à modifier sa stratégie et à adapter ses forces armées à «une nouvelle géographie des menaces».

    The New York Times a annoncé en février que les Démocrates de la Chambre des représentants du Congrès avaient lancé une enquête sur l’implication de la Maison-Blanche dans un projet de construction de centrales nucléaires en Arabie saoudite par des sociétés américaines. Selon un rapport du parti démocrate cité par le journal, des membres de l’administration Trump avaient fait la promotion de ce projet durant les premières semaines de la présidence de Donald Trump.

    Le site d’informations Daily Beast a affirmé en mars que l’Arabie saoudite, qui souhaite développer son nucléaire civil, étudiait les offres présentées par les sociétés de «dizaines de pays», dont les États-Unis.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Tags:
    nucléaire civil, nucléaire, Fars, Daech, Ali Shamkhani, États-Unis, Proche-Orient, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik