International
URL courte
Crash d’un Boeing 737 en Éthiopie (43)
14150
S'abonner

Par souci de sécurité, Boeing a donné son aval à la suspension temporaire de l’exploitation de l’ensemble de la flotte de ses 737 MAX, selon un communiqué du constructeur.

Boeing a apporté son soutien à la suspension provisoire de l'utilisation de l'ensemble de la flotte des 737 MAX, a annoncé le constructeur dans un communiqué publié sur son site.

Le communiqué indique que la décision a été prise après consultations avec la Federal Aviation Administration (FAA) des États-Unis, le National Transportation Safety Board (NTSB) des États-Unis, les autorités de l'aviation et les clients de Boeing du monde entier.

Le constructeur a cependant souligné qu'il continuait de faire pleinement confiance à la sécurité du 737 MAX.

Le PDG de The Boeing Company Dennis Muilenburg a exprimé, au nom de toute l'équipe de Boeing, les plus sincères condoléances aux familles et aux proches de ceux qui avaient perdu la vie dans les deux derniers accidents.

La suspension provisoire des Boeing 737 MAX 8 et MAX 9 a été précédemment annoncée par Donald Trump. L'Union européenne a banni les Boeing 737 MAX de son espace aérien et au moins 27 compagnies aériennes du monde entier, notamment la S7 Airlines russe, ont renoncé à leur exploitation.

Le 10 mars, un Boeing 737 MAX 8 de la compagnie aérienne Ethiopian Airlines, avec à son bord 157 personnes, s'est écrasé au sud-est d'Addis-Abeba, sans laisser de survivants. En octobre dernier, un Boeing 737 MAX 8 de la compagnie indonésienne Lion Air s'était abîmé en mer de Java, tuant 189 personnes.

Dossier:
Crash d’un Boeing 737 en Éthiopie (43)

Lire aussi:

L’explosion sur le site nucléaire iranien a été organisée par Israël, affirment le renseignement US et l’Iran
Drogues, prostitution, politique: l’ordinateur de Hunter Biden, une boîte de Pandore?
En misant sur la seule vaccination, la France s'expose à plusieurs risques, selon un épidémiologiste
«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Tags:
sécurité, suspension, Boeing 737 MAX, Boeing, Dennis Muilenburg
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook