Ecoutez Radio Sputnik
    24 Oktoberplein à Utrecht

    Utrecht: l’auteur présumé de la fusillade arrêté, selon la police

    © AFP 2019 Robin van Lonkhuijsen / ANP
    International
    URL courte
    171040

    Ce matin, une personne a ouvert le feu dans un tramway à Utrecht, aux Pays-Bas. Selon la police, plusieurs personnes ont été blessées. L'assaillant, qui serait un Turc de 37 ans, est toujours en fuite. La piste terroriste n'est pas exclue. D'après la police, la fusillade a fait au moins trois morts et cinq blessés.

    Opération en cours

    Une opération policière est en cours à Utrecht de la 24 Oktoberplein où un homme a ouvert le feu dans un tramway vers 10h45. Le maire d'Utrecht a annoncé que la fusillade avait fait au moins trois morts et neuf blessés. La police, qui a confirmé ce bilan provisoire, recherche un homme de 37 ans né en Turquie, Gökmen Tanis.

    Le tireur présumé

    La police a identifié un éventuel suspect. Il s'agit d'un homme de 37 ans originaire de Turquie, dont une photo a été publiée sur le compte Twitter de la police. Un homme d'affaires turc a indiqué lors d'un entretien à la BBC Turkish que le suspect, Gökmen Tanış, était radicalisé et aurait des liens avec Daech*.

    Victimes

    Une porte-parole de la police a indiqué qu'une personne avait été tuée dans cet incident. Un journaliste de la chaîne de télévision NOS a vu un drap blanc recouvrant un corps allongé sur le sol près de la station de tramway.

    Selon un journaliste sur place, une autre femme aurait été grièvement blessée à la poitrine. L'arme serait toujours dans le tramway, ajoute un témoin oculaire.

    D'après le journal De Telegraaf, une unité antiterroriste est en route, ainsi que plusieurs hélicoptères de secours et de police.

    Les victimes ont été transportées à l'hôpital.

    Alerte terroriste

    La police a annoncé sur Twitter que la zone concernée avait été bouclée. Le trafic routier a été partiellement bloqué. Une place abritant une station de tramway à la périphérie du centre de la ville a été bouclée par la police. Les services de secours sont sur place.

    Le porte-parole de la police Joost Lanshage a annoncé que la thèse d'une motivation terroriste était envisagée et que le coordinateur de la lutte antiterroriste avait convoqué une réunion de crise.

    Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte s'est dit «profondément inquiet» et les mesures de sécurité ont été renforcées autour du siège du gouvernement, précise une radio locale.

    Les autorités néerlandaises ont relevé à son plus haut niveau le niveau d'alerte menace terroriste dans la région.

    Le nombre de blessés précisé

    La police d'Utrecht a revu à la baisse le nombre de blessés. Selon les forces de l’ordre, il s’agit donc de cinq personnes blessées et non pas de neuf.

    Le suspect a ciblé un membre de sa famille

    L’auteur présumé de la fusillade à Utrecht a d’abord ciblé un membre de sa famille, selon l’agence Anadolu.

    D’après l’agence, il a ouvert le feu «sur un de ses proches pour des raisons familiales, et a commencé par la suite à tirer sur ceux qui tentaient de venir en aide à ce membre de sa famille».

    Le suspect a été arrêté

    La police néerlandaise dit avoir interpelé l’homme qui, selon le dernier bilan, a tué trois personnes et en a blessé cinq autres ce lundi à Utrecht, aux Pays-Bas.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    La police nomme la cause la plus probable de l’incendie de Notre-Dame de Paris, d'après AP
    Une photo de Sputnik prise à Notre-Dame cause une avalanche internationale de fake news
    La France enverra des chars et des militaires vers la frontière russe
    Tags:
    fusillade, terrorisme, Utrecht, Pays-Bas
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik