Ecoutez Radio Sputnik
    Armée marocaine

    Le Maroc, la Tunisie et les USA débutent des exercices militaires conjoints (photos)

    © AP Photo / Karim Selmaoui
    International
    URL courte
    71145
    S'abonner

    Les Forces armées royales (FAR) marocaines et le Commandement des États-Unis pour l’Afrique ont débuté leur exercice annuel conjoint African Lion 2019, selon un communiqué des FAR, cité par l’agence MAP. À cette 16e édition participeront également le Canada, l’Espagne, le Royaume-Uni, le Sénégal et la Tunisie.

    La 16e édition des manœuvres militaires conjointes entre le Maroc et les États-Unis, African Lion 2019, ont commencé le 16 mars dans le royaume chérifien, sur ordre du roi Mohammed VI, et prendront fin le 7 avril, a indiqué un communiqué des Forces armées royales (FAR) marocaines, cité par la Maghreb arabe presse (MAP).

    ​Selon le communiqué, parmi les objectifs de ces manœuvres figurent notamment: «valider les concepts d'emploi des forces terrestres, renforcer l'interopérabilité des moyens et des systèmes de commandement aéroterrestres utilisés par les deux nations, entraîner la composante aérienne à la conduite des opérations de chasse et de ravitaillement en vol, et enfin, mener des activités d'ordre humanitaire».

    ​Par ailleurs, l'exercice mettra l'accent sur «la formation aux activités du commandement et des entraînements sur les opérations de lutte contre les organismes terroristes violents». À ceci s'ajoutent «des exercices terrestres, aériens aéroportés et une simulation tactique», selon la même source.

    ​Selon l'état-major des FAR, le Canada, l'Espagne, le Royaume-Uni, le Sénégal et la Tunisie participent également à ces manœuvres.

    ​L'exercice African Lion 2019 est l'une des manœuvres conjointes les plus importantes entre le Commandement des États-Unis pour l'Afrique (AFRICOM) et les Forces armées royales, visant à renforcer le niveau de coopération et de formation ainsi que l'échange d'expérience, a conclu le communiqué.

    Tags:
    exercices militaires, Forces armées royales (FAR), roi Mohammed VI du Maroc, États-Unis, Tunisie, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik