Ecoutez Radio Sputnik
    Montréal

    Un métro frôle la tête d’un homme noir lors de son interpellation au Canada (vidéo)

    CC0 / Gaille2000 / Montréal
    International
    URL courte
    1159
    S'abonner

    Alors que des agents de la Société de transport de Montréal (STM) tentaient de maîtriser un jeune homme noir interpellé à cause de son ticket de transport, un métro est passé à quelques centimètres seulement de sa tête. L’intervention, qualifiée de «raciste» par la communauté noire, a été filmée par un passant et est devenue virale sur le Net.

    L'arrestation dangereuse d'un jeune homme noir par des agents de la Société de transport de Montréal (STM) a été filmée par un passager à la station de métro montréalaise de Villa-Maria. Sur la séquence diffusée le 8 mars, on peut voir les deux agents interpeller le jeune homme puis le frapper avec un bâton alors qu'il se trouvait au sol et essayait de s'enfuir.

    Comme l'a signalé la STM, l'homme en question dérangeait les passagers de la rame «en dribblant un ballon de basket-ball». Au moment de son interpellation, les forces de l'ordre ont compris qu'il n'avait pas de titre de transport. Il a tout d'abord collaboré avec eux avant de tenter de fuir à la station Villa-Maria, toujours selon la même source.

    L'incident a été condamné par de nombreux représentants de la communauté noire, indique le Huffington Post. D'après elle, cet incident n'est pas unique en son genre.

    Qui est plus, plusieurs personnes ont témoigné avoir été victimes des mêmes brutalités. Marvin Rotrand, conseiller municipal indépendant et ancien vice-président du conseil d'administration de la STM, a pointé du doigt le fait qu'on avait frôlé une tragédie «parce que quelqu'un n'avait pas payé son titre de transport».

    Une enquête interne menée à la STM n'a pas conclu à un mauvais comportement des agents:

    «Notre enquête interne nous démontre donc que nos inspecteurs ont agi selon les normes et les procédures mises en place par la STM […]. L'usage de bâtons télescopiques fait partie d'un continuum de la force qui est enseignée à l'École nationale de police et n'est utilisée qu'après avoir tenté d'immobiliser un individu autrement», a estimé le président de la STM, Philippe Schnobb.

    Cependant, M. Schnobb et la maire de Montréal, Valérie Plante, ont signalé être disposés à revoir le processus d'enquête.

    Tags:
    interpellation, métro, racisme, Montréal, Québec, Canada
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik