International
URL courte
7727
S'abonner

Le procureur général ukrainien Iouri Loutsenko a révélé l’existence d’une liste d’Ukrainiens «intouchables» qui lui aurait été remise par l’ambassadrice états-unienne à Kiev Marie Yovanovitch.

L'ambassadrice des États-Unis, Marie Yovanovitch, a remis au procureur général d'Ukraine Iouri Loutsenko une liste de personnes contre lesquelles il est interdit d'engager des poursuites judiciaires, a annoncé le magistrat dans un entretien à Hill.TV.

Selon M.Loutsenko, les faits ont eu lieu lors de leur première rencontre en 2016. Il n'a pas nommé les noms des personnes figurant sur cette liste, mais a déclaré que «personne, le Président compris», ne l'empêcherait d'engager des poursuites contre ceux qui se rendent coupables de crimes.

Le département d'État américain a qualifié de «falsification» les propos du procureur.

L'ambassade américaine en Ukraine a déclaré que les accusations de M.Loutsenko contre la représentante des États-Unis étaient «une preuve de corruption», qu'elles étaient contraires à la réalité et visaient à ternir la réputation de Mme Yovanovitch.

«De telles attaques renforcent notre détermination à aider l'Ukraine à atteindre la victoire dans sa lutte contre la corruption», a indiqué l'ambassade américaine.

Le 6 janvier, des sénateurs américains ont déclaré lors de leur rencontre avec des représentants d'organisations sociales ukrainiennes que l'Ukraine devenait un problème incontrôlable pour les États-Unis et l'Union européenne. Ils ont notamment affirmé que le Président Porochenko persécutaient ses opposants politiques et que les tribunaux étaient contrôlés par des hommes politiques et des oligarques et n'étaient donc pas indépendants.

Lire aussi:

Néonazis en Ukraine: Moscou étonné par les propos de Jean-Yves Le Drian
Le nombre de cas quotidiens de Covid-19 en légère baisse en France
Messages de haine, boycotts, menaces: de plus en plus de professionnels harcelés à cause du pass sanitaire
Tags:
corruption, action en justice, liste, Marie Yovanovitch, Iouri Loutsenko, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook