Ecoutez Radio Sputnik
    Des centaines de milliers de Britanniques à Londres pour un 2e referendum sur le Brexit

    Des centaines de milliers de Britanniques à Londres pour un 2e referendum sur le Brexit

    © REUTERS / Steven Watt
    International
    URL courte
    Avec ou sans accord: Londres et Bruxelles au seuil du Brexit (2019) (57)
    7229

    Les Britanniques opposés au retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne sont sortis dans les rues de Londres ce samedi 23 mars, afin de réclamer la tenue d'un deuxième référendum sur le maintien ou la sortie de l’UK de l’UE.

    Tandis qu'en France, les Gilets jaunes ont manifesté pour le 19e samedi consécutif, Londres a été touchée ce samedi 23 mars par un évènement d'envergure organisé pour exiger l'organisation d'un deuxième référendum pour ou contre le Brexit.

    Les planificateurs de la marche, People's Vote, ont évalué à plus d'un million le nombre de participants.

    Toutefois, aucune structure officielle n'a pour le moment confirmé ce chiffre.

    Cette manifestation, qui a recueilli des centaines de partisans d'un nouveau référendum sur le Brexit et a été déjà reconnue par la presse comme la deuxième manifestation la plus importante de la capitale britannique depuis des décennies.

    «Le meilleur accord, c'est pas de Brexit!» et «Nous réclamons une consultation populaire!» sont des slogans pour lesquels les Britanniques sont sortis dans les rues ce samedi. Les manifestants ne sont pas seulement originaires de Londres mais aussi d'autres villes britanniques, d'où ils ont commencé à arriver vendredi soir afin de défiler le lendemain.

    Parmi les participants, des hommes politiques y compris le maire de Londres, Sadiq Khan, et l'ex-membre et co-fondateur du parti politique UKIP, Nigel Farage.

    Les partisans d'un maintien dans l'UE sont partis de Marble Arch, à la limite de Hyde Park, à la mi-journée, avant de passer aux abords du 10, Downing Street, la résidence de la Première ministre, et de prendre ensuite la direction du Parlement, au palais de Westminster.

    La Première ministre, Theresa May, a demandé mercredi à l'UE de reporter le Brexit du 29 mars au 30 juin. Mais les chefs d'État et de gouvernement des 27 pays membres de l'UE sont tombés d'accord pour repousser la date du Brexit au 22 mai au plus tard, à condition que le Parlement britannique ratifie l'accord de retrait de l'UE la semaine prochaine. La Chambre des communes l'a déjà rejeté à deux reprises, en janvier et en mars.

    Crise du Brexit
    © Sputnik . Bruno Marty
    Crise du Brexit
    Dossier:
    Avec ou sans accord: Londres et Bruxelles au seuil du Brexit (2019) (57)

    Lire aussi:

    Le Sri Lanka est frappé par une huitième explosion
    Le recteur de Notre-Dame de Paris avance une nouvelle cause de l’incendie
    Des Gilets jaunes aspergés d’eau bleue à Paris, un moyen de «marquage»? (images)
    Tags:
    vote, marche, manifestation, référendum, Brexit, Union européenne (UE), Sadiq Khan, Nigel Farage, Royaume-Uni, Londres
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik