Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Trump attribue à la coalition menée par les USA la victoire sur Daech

    © AP Photo / Carolyn Kaster
    International
    URL courte
    23331
    S'abonner

    Le lendemain de l’annonce, par la Maison-Blanche, de la libération de la Syrie de Daech*, Donald Trump a confirmé ces propos attribuant la victoire à la coalition internationale et à ses alliés. Plus tôt dans la journée, Moscou a rappelé qu’encore un millier de terroristes restaient dans ce pays arabe.

    Le Président américain a attribué à la coalition internationale la libération totale de la Syrie du joug de Daech*. Selon lui, «les États-Unis avec leurs partenaires, dont les forces de sécurité irakiennes et les Forces démocratiques turques, ont nettoyé des terroristes les territoires syriens et irakiens, tombés sous le contrôle de Daech*».

    Et de souligner qu’en deux ans les États-Unis avaient repris aux terroristes près de 52.000 km2 de terrain et avaient «libéré des millions de Syriens et d’Irakiens du khalifat».

    Comme il le fait remarquer, de temps en temps ces terroristes réapparaîtront, mais ils ont perdu «tout prestige et puissance. Ils sont des perdants et le seront toujours».

    Il a en outre promis que les États-Unis poursuivraient la lutte contre Daech* «où qu’il agisse».

    Le commandant des forces de la coalition dirigée par les États-Unis, Paul LaCamera, a pour sa part reconnu que le khalifat terroriste avait été écrasé, ajoutant pourtant que des terroristes se cachaient dans les camps de réfugiés et dans des zones reculées.

    «Il ne faut pas s’induire en erreur, Daech* maintient sa force. […] Ils attendent le moment opportun pour agir à nouveau».

    Annonces de la victoire sur Daech

    La veille, la porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Sanders, a déclaré que la Syrie avait été libérée de Daech*. Cela étant dit, le ministère russe des Affaires étrangères a conseillé de prendre avec précaution ce genre de déclarations, près d’un millier de terroristes restant en Syrie. Le représentant permanent de la Syrie auprès de l’Onu, Bachar al-Jaafari, a pour sa part qualifié la déclaration de la Maison-Blanche de bluff.

    Ce n’est pas la première fois que Donald Trump annonce une victoire sur Daech* en Syrie. Il l’avait déjà fait en février, après quoi la coalition a mené près de 180 frappes sur le sol syrien.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Tags:
    victoire, terrorisme, Daech, coalition anti-Daech, présidence américaine, ministère russe des Affaires étrangères, Syrie, Irak, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik