International
URL courte
4821612
S'abonner

Suite à l’apparition dans la presse d’informations selon lesquelles deux avions transportant des militaires russes et 35 tonnes de matériel étaient arrivés à Caracas ce samedi, une source diplomatique de la capitale vénézuélienne a détaillé à Sputnik que les soldats avaient prévu de mener plusieurs consultations avec leurs collègues sud-américains.

Des militaires russes sont arrivés à Caracas, ce samedi 23 mars, à bord de deux avions qui ont atterri à l'aéroport international de Maiquetia, selon une source diplomatique de la capitale vénézuélienne qui s'est confiée à Sputnik. En tête de la délégation se trouve le général Vassily Tonkoshkurov, chef d'état-major adjoint de l'armée russe.

Les militaires «sont venus pour participer aux consultations bilatérales», a précisé la source de Sputnik.

Plus tôt, plusieurs médias locaux avaient déclaré que 99 militaires russes étaient arrivés à Caracas à bord de deux avions qui ont en outre acheminé 35 tonnes de fret.

À leur arrivée, les Russes ont rencontré le chef de la coopération internationale sur l'intégration du Venezuela, Marianne Mata, le chef de la police S.W.A.T du pays, Edgar Colin Reyes, ainsi que les représentants de l'ambassade russe à Caracas, a-t-il été indiqué.

La même source diplomatique a souligné à Sputnik qu'il n'y avait rien de «mystérieux» à cette visite, car entre la Russie et le Venezuela, il existait plusieurs accords signés auparavant en attente de réalisation.

«La Russie a plusieurs accords qui sont en phase d'exécution, y compris des accords sur la coopération technico-militaire», a-t-elle précisé.

Lire aussi:

Augmentation de plus en plus forte du nombre journalier de cas de Covid-19 en France
Deux frégates de guerre grecque et turque se seraient heurtées en Méditerranée orientale
Les USA renforcent encore leurs sanctions contre la France
Un garde-pêche de 70 ans roué de coups et blessé à l’œil par des jeunes qui fumaient une chicha
Tags:
militaires, diplomatie, politique, avions, Caracas, Venezuela, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook