International
URL courte
8263
S'abonner

Le palais royal jordanien a annoncé sur son compte Twitter que le souverain Abdallah II avait annulé sa visite prévue ce lundi en Roumanie, suite aux déclarations de la Première ministre roumaine annonçant le transfert de l’ambassade de son pays vers Jérusalem.

Le roi Abdallah II de Jordanie a annulé sa visite d'État, ce lundi 25 mars, en Roumanie. Cela a été indiqué dans un tweet officiel.

​«Sa majesté le roi Abdallah II a décidé d'annuler sa visite en Roumanie, qui devait débuter aujourd'hui lundi, suite aux déclarations de la Première ministre roumaine annonçant sa volonté de transférer l'ambassade de son pays vers Jérusalem», est-il indiqué.

Plus tôt, la Première ministre de Roumanie, Vasilica-Viorica Dancila, avait annoncé que la Roumanie déplacerait son ambassade en Israël de Tel Aviv à Jérusalem. Cette déclaration suit celle du Premier ministre lituanien, Saulius Skvernelis, qui a récemment promis d'envisager de faire de même, s'il remportait l'élection présidentielle en mai.

La Première ministre roumaine a aussi indiqué qu'Israël et les États-Unis étaient des «partenaires stratégiques spéciaux de la Roumanie» et qu'une réunion conjointe des gouvernements roumain et israélien était prévue.

En décembre 2017, Donald Trump a annoncé la reconnaissance par les États-Unis de Jérusalem comme capitale d'Israël et le transfert de leur ambassade depuis Tel Aviv. Cet événement a eu lieu le 14 mai 2018, le jour du 70e anniversaire de la fondation d'Israël. La décision du Président des États-Unis a provoqué des troubles en Palestine et des manifestations dans plusieurs pays du monde arabe.

Lire aussi:

Un enfant disparaît toutes les 10 minutes en France, voici la cause principale
Le pétrole iranien au Venezuela: les dessous d’une manœuvre stratégique «face à un même adversaire»
Rachida Dati se confie sur son mariage «forcé» avec «un Algérien»
Tags:
visite d'Etat, annulation, visite officielle, roi Abdallah II, Jérusalem, Roumanie, Jordanie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook