International
URL courte
8192
S'abonner

À l’issue de la rencontre entre Xi Jinping et Emmanuel Macron, rejoints par Jean-Claude Juncker et Angela Merkel, la chancelière a déclaré que le projet de la route de la soie était très important et que l’UE voulait y jouer un rôle actif. Auparavant, seule l'Italie s’était engagée sur l’ambitieux programme économique du leader chinois.

Angela Merkel a déclaré que le projet de la route de la soie était très important et les Européens voulaient y jouer un rôle actif. Cette déclaration a été faite par la chancelière allemande à l'issue de la rencontre entre Emmanuel Macron, Xi Jinping, Président de la République populaire de Chine, et Jean-Claude Juncker, chef de la Commission européenne, qui a eu lieu à l'Élysée. La conférence de presse était retransmise en direct sur le site internet de la Commission européenne.

Auparavant, seule l'Italie s'était engagée sur la nouvelle route de la soie, programme économique ambitieux du leader chinois.

«Je pense que le projet de la route de la soie est très important. Nous, les Européens, voulons jouer un rôle important dans ce projet et y participer. Cela devrait conduire à une certaine réciprocité», a déclaré Mme Merkel à l'issue d'une réunion à l'Élysée.

Elle a également ajouté que «le projet lui-même est une très bonne visualisation de ce qui détermine notre dépendance mutuelle et notre relation mutuelle».

L'annonce de la participation de l'Italie à ce projet d'infrastructures maritimes et terrestres a été fraîchement accueillie par certains partenaires européens, comme l'indique l'AFP. Emmanuel Macron a critiqué le cavalier seul italien, rejoint par des responsables allemands, notamment le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Haas, ou encore le commissaire européen chargé du budget, Günther Oettinger.

Le concept de Nouvelle route de la soie est une initiative internationale de la Chine visant à améliorer et à créer de nouveaux trajets du commerce et de transport reliant plus de 60 pays d'Asie centrale, d'Europe et d'Afrique, dans le but de promouvoir le développement des relations commerciales entre eux et la Chine.

Dans un palais de l'Élysée placé sous très haute sécurité, Emmanuel Macron a successivement accueilli ce mardi la chancelière allemande, arrivée vers 09h30, puis le Président de la Commission européenne. Symboliquement ils ont salué ensemble le Président chinois depuis le perron, devant de nombreux journalistes.

Les parties ont discuté des questions commerciales et environnementales, ainsi que des relations entre l'Union européenne et la Chine.

La réunion avait pour but de préparer le terrain pour le sommet UE-Chine prévu pour le 9 avril.

Lire aussi:

Plusieurs blessés dans une attaque à la voiture bélier à Jérusalem-Est
Israël fait face au rythme le plus élevé de roquettes jamais tirées vers son territoire, selon l'armée
En continu: Gaza annonce avoir subi l'attaque la plus meurtrière depuis la reprise du conflit
Pour BHL, «la France doit se tenir aux côtés d’Israël» dans le conflit entre celui-ci et le Hamas
Tags:
Nouvelle route de la soie, visite d'Etat, rencontre, Angela Merkel, Emmanuel Macron, Xi Jinping, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook