Ecoutez Radio Sputnik
    Un avion de la Malaysia Airlines

    Le vol MH370 aurait-il pu atterrir et redécoller après sa disparition?

    © AP Photo / Vincent Thian
    International
    URL courte
    Boeing malaisien disparu (64)
    14824
    S'abonner

    Et si le vol MH370 de Malaysian Airlines aurait secrètement atterri et redécollé dans les premières heures qui ont suivi sa disparition en 2014? Jeff Wise, expert de l’aviation cité par le journal britannique Express, avance une hypothèse sur les pays où l’on pourrait rechercher l’avion.

    Le Boeing 777 de Malaysia Airlines, disparu en mars 2014 alors qu’il effectuait la liaison Kuala Lumpur-Pékin avec 239 passagers à son bord dont quatre Français, aurait pu atterrir et décoller à nouveau dans les heures qui ont suivi sa disparition des écrans radars, suppose Jeff Wise, journaliste, expert en aviation et auteur des ouvrages «The plane that wasn’t there» et «The taking of MH370».

    «Le grand mystère est ce qui s’est passé entre 18h28 UTC, quand le système de communication par satellite de l’avion a été allumé, et 19h41. L’avion, a-t-il fait un seul virage ou tourné en rond, ou peut-être même se serait posé quelque part avant de redécoller?», se demande M.Wise, cité par le journal britannique Express.

    Les informations sur cette période permettraient de comprendre quelle direction l’avion a prise et d’où il venait. Si le Boeing a effectivement atterri, cela aurait pu se produire en Malaisie ou dans un pays voisin —en Thaïlande, en Indonésie, au Cambodge ou au Vietnam, note l’Express.

    L'avion a quitté Kuala Lumpur le 8 mars 2014 à 16h41 UTC. Malaysia Airlines a déclaré avoir perdu le contact avec l’appareil 38 minutes après le décollage. L'avion a été perdu de vue par les aiguilleurs du ciel, mais une heure plus tard, son système de communication par satellite (Satcom) a soudainement envoyé une demande de connexion alors que l’appareil survolait l'océan Indien.

    Le Boeing a échappé à la portée des radars civils, mais les enquêteurs ont pu suivre ses déplacements en analysant les données des radars militaires et les communications par satellite. Ces données ont montré que le MH370 a volé vers le sud-ouest de l'océan Indien après avoir fait un détour par la mer de Chine méridionale et puis par le détroit de Malacca. Certains enquêteurs supposent que l’avion était en mode pilote automatique alors qu’il volait vers le sud parce que sa trajectoire de vol correspond à une ligne droite.

    En 2016, M.Wise a écrit sur son site internet que la tentative de connexion entreprise par l’avion après sa disparition était l’un des «indices les plus significatifs». À son avis, cela exclut les hypothèses d’une panne à bord du Boeing et du détournement de l’avion par l’un des pilotes. D’après l’expert, cela laisse supposer que le contrôle de l’avion a été repris par un passager techniquement averti.

    Plusieurs débris de l'engin ont depuis été retrouvés à La Réunion en juillet 2015, puis au Mozambique en mars suivant. Pourtant, son épave reste introuvable. La Malaisie a déboursé près de 116 millions de dollars pour tenter de le retrouver, renonçant à ses tentatives en mai 2018. Une entreprise privée américaine d'exploration des fonds marins, Ocean Infinity, a aussi mené une recherche qui n'a donné aucun résultat. La disparition du vol MH370 est considérée comme l'un des plus grands mystères de l'Histoire de l'aviation civile.

    Dossier:
    Boeing malaisien disparu (64)
    Tags:
    hypothèse, décollage, atterrissage, MH370, Boeing 777, Malaysia Airlines, Jeff Wise, Cambodge, Malaisie, Vietnam, Thaïlande, Indonésie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik