Ecoutez Radio Sputnik
    Les drapeaux de la République populaire autoproclamée de Donetsk

    Donetsk déclare avoir fait échouer une provocation de l'armée ukrainienne

    © Sputnik . Igor Maslov
    International
    URL courte
    7495
    S'abonner

    L'armée ukrainienne a lancé des groupes «de reconnaissance et de subversion» pour provoquer des tirs de la part de la République populaire autoproclamée de Donetsk et «assurer des pertes parmi les civils» afin d'en rejeter la responsabilité sur Donetsk, a affirmé Édouard Bassourine, le chef adjoint de la police populaire de la république.

    La République populaire autoproclamée de Donetsk a déclaré qu'elle avait mis en échec une provocation de l'armée ukrainienne, a annoncé aux journalistes Édouard Bassourine, le chef adjoint de la police populaire de la république.

    «Deux groupes ennemis de reconnaissance et de subversion, comptant chacun entre 15 et 20 hommes, se sont dirigés aujourd'hui à 8h30 [7h30, heure de Paris, ndlr] vers le poste de contrôle Oktiabr […] Les observateurs de la police populaire ont remarqué à temps l'avancement de l'ennemi et le feu a été ouvert contre ce dernier», a-t-il détaillé.

    Selon lui, l'un des groupes devait provoquer les militaires de la République autoproclamée de Donetsk à engager des tirs, tandis que le second devait «assurer des pertes parmi les civils» afin d'en rejeter par la suite la responsabilité sur la police populaire.

    Cette provocation s'inscrit dans le droit fil des actions de Piotr Porochenko, étant donné que l'aggravation de la situation dans les régions orientales de l'Ukraine est son unique chance d'accuser les républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk d'attiser le conflit pour introduire la loi martiale et torpiller ainsi l'élection présidentielle, a affirmé Édouard Bassourine.

    Le premier tour de la présidentielle en Ukraine, qui s'est tenu le 31 mars, a été remporté par l'humoriste Vladimir Zelenski, qui a totalisé 30,24% des suffrages. Piotr Porochenko est arrivé en deuxième position avec 15,95%. Le second tour doit avoir lieu le 21 avril.

    Tags:
    premier tour, élection présidentielle, loi martiale, conflit, police, responsabilité, provocation, Edouard Bassourine, Volodymyr Zelensky, Petro Porochenko, Lougansk, Ukraine, Donetsk
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik