Ecoutez Radio Sputnik
    Romain Franck (se cachant, à droite) en mars 2018

    Un tribunal israélien condamne un Français à sept ans de prison pour trafic d’armes

    International
    URL courte
    9417

    Un ancien employé du consulat général de France à Jérusalem a été condamné par un tribunal israélien à sept ans de prison ferme pour son implication dans un trafic d'armes entre les Territoires palestiniens, indiqué l'AFP.

    Romain Franck, jeune contractuel français qui travaillait comme chauffeur pour le consulat général de France à Jérusalem a été condamné ce lundi par un tribunal israélien à sept ans de prison ferme pour son implication dans un trafic d'armes entre les Territoires palestiniens, écrit l’AFP.

    En outre, il a  été condamné par le tribunal de Beersheva (sud) à 18 mois d'emprisonnement avec sursis et 30.000 shekels (environ 7.400 euros) d'amende.

    Selon la sécurité intérieure israélienne (Shin Beth), Romain Franck recevait les armes d'un employé du Centre culturel français à Gaza et les sortait de l'enclave palestinienne à bord du véhicule du consulat général. Une fois en Cisjordanie, il remettait les armes à un individu qui les revendait à des trafiquants.

    Vendredi 29 mars, l’agence de presse a fait savoir, se référant aux déclarations du ministère israélien de la Justice, que, dans le cadre d'un accord, M.Franck avait avoué et avait été reconnu coupable de trois chefs d'accusation (importation et commerce d'armes et fraude).

    M.Franck, qui ne bénéficie pas de l'immunité diplomatique, avait été arrêté en février 2018 et son procès avait commencé le mois suivant. Selon son acte d'inculpation, il a reçu environ 5.500 dollars pour le transport d'armes.

    Lors d'une audience en novembre, l'avocat de Romain Franck, Kenneth Mann, avait déclaré que son client n'avait «aucune idéologie, ni implication politique dans le conflit israélo-palestinien».

    Lire aussi:

    «Nous allons envoyer ces navires US au fond de la mer avec des armes secrètes», promet un général iranien
    La photo de l’homme à l’origine de l’explosion à Lyon publiée
    L'acte 28 se poursuit place de la République à Paris avec des gaz lacrymogènes
    Tags:
    Israël, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik