Ecoutez Radio Sputnik
    S-400

    Les S-400 pour la Turquie sont une tâche «prioritaire», selon Vladimir Poutine

    © Sputnik . Grigoriy Sisoev
    International
    URL courte
    10551

    L’acquisition par la Turquie de nouveaux systèmes de défense aérienne russes S-400 Triumph est une tâche «prioritaire» pour nos deux pays, a indiqué Vladimir Poutine. En outre, pour le Président russe, Moscou et Ankara ont aussi d'autres projets prometteurs dans le domaine de la coopération militaro-industrielle.

    S'exprimant le 8 avril à l'ouverture de la réunion du Conseil de coopération de haut niveau Russie-Turquie, le Président Vladimir Poutine a déclaré que la réalisation du contrat de livraison à la Turquie des systèmes de missiles anti-aériens S-400, était une tâche «prioritaire» pour Moscou et Ankara.

    «Des tâches importantes pour la coopération dans le domaine militaro-industriel incombent à nos deux pays. Nous discutons en priorité de la mise en œuvre du contrat visant à la livraison de systèmes de missiles anti-aériens Triumph S-400 à la Turquie», a déclaré Vladimir Poutine.

    En outre, le Président russe a ajouté que Moscou et Ankara avaient également d'autres projets prometteurs dans le domaine de la coopération militaro-industrielle. Pour M.Poutine, il s'agit de livraisons de produits militaires russes modernes à la Turquie.

    Les États-Unis exercent des pressions sur la Turquie pour qu'elle renonce à l'acquisition des systèmes russes S-400. Le vice-Président américain Mike Pence a estimé que l'achat des S-400 russes par Ankara menaçait le partenariat turco-américain en matière de fabrication des chasseurs F-35.

    Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Cavusoglu a pour sa part annoncé mercredi 3 avril qu'Ankara, qui s'en tenait à l'idée d'acheter les S-400, avait proposé aux États-Unis de créer un groupe de travail pour éviter que ces missiles ne mettent en péril l'équipement militaire américain ou de l'Otan. Le ministre a également souligné que personne ne pouvait faire en sorte qu'Ankara choisisse entre l'Occident et la Russie.

    Plus tôt cette semaine, Reuters a annoncé, citant des sources anonymes, que Washington avait suspendu la livraison de F-35 à Ankara en raison de ses projets sur les S-400.

    Signé fin 2017, le contrat russo-turc sur les S-400 prévoit la livraison de ces systèmes pour juillet 2019. Le ministre turc de la Défense nationale, Hulusi Akar, a récemment annoncé que la Turquie commencerait à déployer les S-400 sur son territoire en octobre 2019.

    Lire aussi:

    Mort du randonneur français Simon Gautier: une enquête pour «homicide involontaire» en Italie
    Trois Françaises mineures auraient été offertes à Epstein par Brunel en «cadeau d'anniversaire»
    «Incroyable échange d’uppercuts»: la réunion Macron-Poutine vue par des personnalités françaises
    Tags:
    priorité, S-400, Mevlut Cavusoglu, Vladimir Poutine, Ankara, Turquie, Moscou, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik