Ecoutez Radio Sputnik
    Airbus Group

    Subventions à Airbus: les États-Unis menacent l’UE de hausses de droits de douane

    © REUTERS / Regis Duvignau
    International
    URL courte
    28321

    En représailles aux subventions accordées par l'Union européenne à Airbus, Washington menace d'imposer des hausses de taxes douanières sur certains produits européens. Il est également précisé que seuls les produits de quatre pays, à savoir, de France, d’Allemagne, d’Espagne et du Royaume-Uni, risquent d’être soumis à ces nouveaux tarifs.

    Washington a menacé l'Union européenne lundi 8 avril d'imposer des hausses de taxes douanières à Airbus et d'autres produits européens si Bruxelles ne met pas un terme à certaines subventions attribuées au constructeur aéronautique. Les restrictions peuvent affecter des produits importés de France, d'Allemagne, d'Espagne et du Royaume-Uni.

    Dans un communiqué, le représentant américain au Commerce (USTR) Robert Lighthizer, estime que les subventions européennes à Airbus «pénalisent» les États-Unis à hauteur de 11 milliards de dollars (9,76 milliards d'euros) dans les échanges commerciaux chaque année et se dit prêt «à l'action» alors que l'OMC doit rendre prochainement un arbitrage sur ce conflit.

    Washington, qui estime que l'Union européenne ne s'est pas conformée à la décision de l'OMC, se dit prêt à mettre en place ses sanctions «cet été», dès que l'organisation aura donné sa décision, indique l'AFP.

    Le bureau du représentant américain au Commerce (USTR) a déjà publié une liste de produits européens qui pourraient faire l'objet de droits de douane. Elle contient notamment des produits du secteur aéronautique, comme des hélicoptères et des avions civils et certaines pièces. Elle comprend aussi beaucoup de produits alimentaires, comme les steaks d'espadon, les filets de saumon, des fromages mais aussi des fruits, de l'huile d'olive, des vins ou encore des vêtements, des produits laitiers ou des motos…

    Depuis plus de 14 ans, Washington et Bruxelles s'accusent mutuellement de verser des aides indues à Boeing et Airbus. Ce conflit commercial, dont l'enjeu s'élève à des milliards d'euros ou de dollars, est le plus long et le plus compliqué traité par l'OMC.

    Lire aussi:

    L’Onu dit détenir des preuves de l’implication du prince héritier saoudien dans le meurtre de Khashoggi
    Para bellum: un ultimatum de Washington à l’Iran révélé
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Tags:
    douane, taxes, Union européenne (UE), Royaume-Uni, Allemagne, Espagne, France, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik