Ecoutez Radio Sputnik
    Parc national du Simien

    Feu de forêt en Éthiopie: Israël envoie des pompiers, la France et le Kenya prêts à aider

    CC BY-SA 2.0 / Guistino / Semien Mountains 02.jpg
    International
    URL courte
    761
    S'abonner

    Paris et Naïrobi se sont engagés à prêter assistance à l'Éthiopie dans sa lutte contre un important incendie qui s'est déclaré dans le Parc national du Simien, tandis que des pompiers israéliens sont d'ores et déjà arrivés sur les lieux.

    La France, le Kenya et Israël ont décidé de prêter main forte à l'Éthiopie dans sa lutte contre l'incendie qui fait rage dans le Parc National du Simien, une chaîne de montagnes inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'Unesco. Israël a dépêché une équipe de pompiers, tandis que la France et le Kenya se sont engagés à prêter assistance aux autorités du pays, a annoncé le site i24news.

    Les 11 pompiers et secouristes israéliens sont arrivés à Addis-Abeba le 14 avril, accompagnés d'un expert en lutte aérienne contre les incendies, a fait savoir le ministère israélien des Affaires étrangères.

    C'est la deuxième fois qu'un feu d'une telle ampleur se déclenche dans la région depuis le début du mois, ont précisé des sources locales, citées par i24news. La lutte contre les flammes se complique du fait du paysage accidenté, composé de vallées et de précipices pouvant atteindre 1.500 mètres de profondeur.

    L'incendie se propage rapidement et dévaste la végétation, a indiqué le responsable du parc, Abebaw Azanew, au site 7dnews.

    Ambachew Mekonnen, gouverneur de la région d'Amhara, a demandé de l'aide supplémentaire dès le 13 avril, constatant que les équipes locales n'étaient pas en mesure d'éteindre les foyers, selon la source d'information en ligne Addis Standard.

    Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, a ordonné l'envoi de l'équipe après avoir reçu une demande d'aide de la part du Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, au cours d'une conversation, a précisé pour sa part The Times of Israel.

    Le premier incendie, qui a éclaté le 28 mars, a détruit 342 hectares de forêt. Un responsable de l'office Ethiopian Wild Lives, cité par 7dnews, a affirmé qu'il était d'origine humaine.

    Le parc est connu notamment pour abriter de nombreuses espèces endémiques comme le bouquetin d'Abyssinie, une chèvre sauvage des montagnes, ou le gelada, un grand singe.

    Tags:
    espèces animales, liste du Patrimoine mondial de l'Unesco, singes, chèvres, montagnes, incendie de forêt, pompiers, parc national, The Times of Israel, UNESCO, Abiy Ahmed Ali, Benjamin Netanyahu, Israël, Ethiopie, Kenya, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik