International
URL courte
212
S'abonner

Les forces de l’ordre ont évacué un gratte-ciel à Madrid abritant les ambassades de certains pays, dont le Canada, le Royaume-Uni et l’Australie, en raison d’une alerte à la bombe, a indiqué à Sputnik une source au sein de la police nationale. Par la suite, cette dernière a indiqué sur Twitter que l’alerte était fausse.

La tour Torrespacio située sur le Paseo de la Castellana, à Madrid, où se trouvent notamment les ambassades britannique, canadienne, australienne et néerlandaise, a été évacuée ce 16 avril après une alerte à la bombe, a annoncé le service de presse de la police espagnole à Sputnik. L’alerte s’est pourtant avérée fausse, ont écrit par la suite les forces de l’ordre sur leur compte Twitter.

Comme l’a expliqué à Sputnik le service de presse de la police, une «alerte à la bombe» a été reçue et le «protocole d’intervention» prévu pour ces circonstances «a été lancé». La police n’a toutefois pas précisé comment cette alerte avait été transmise.

Plus tôt, les forces de l’ordre ont indiqué sur leur compte Twitter qu’elles menaient une opération dans la tour Torrespacio à Madrid qui était en train d’être évacuée «pour des raisons de sécurité».

L'ambassade australienne a indiqué sur son compte Twitter qu'elle serait «fermée pour le reste de la journée».

​D'une hauteur de 235 mètres, la tour Torrespacio fait partie d'un ensemble de quatre tours qui forment un centre d'affaires dans le nord de la capitale espagnole.

Lire aussi:

Il aurait cambriolé au moins 42 logements en utilisant cette technique particulière
Twitter signale un tweet de Trump sur les émeutes de Minneapolis pour «apologie de la violence»
Selon le Pr. Raoult, «le Lancet demande des comptes aux auteurs» de l’étude publiée
Défaut de paiement, un «désastre à grande échelle» à venir aux États-Unis
Tags:
police, évacuation, ambassade, fausse alerte, alerte à la bombe, Espagne, Madrid
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook