International
URL courte
7124132
S'abonner

Israël a développé de nouveaux missiles supersoniques air-sol Rampage qui seraient impossibles à intercepter pour les systèmes antiaériens russes S-300, selon le site allemand Telepolis.

La semaine dernière, les militaires israéliens ont utilisé de nouveaux missiles air-sol Rampage lors d'une attaque aérienne contre le gouvernorat syrien de Hama, relate le média en ligne allemand Telepolis.

Selon ce dernier, ces missiles sont capables de déjouer les systèmes antiaériens russes S-300 déployés en Syrie, ajoutant que, développés par les sociétés israéliennes Israel Military Industries Systems (IMI Systems) et Israel Aerospace Industries, ils ont été dévoilés en juin dernier.

Telepolis précise que ces missiles commandés par GPS font 4,5 mètres de long, qu'ils pèsent 570 kilogrammes et qu'ils ont une portée de 145 kilomètres.

Le média indique en outre qu'ils ont été spécialement conçus pour détruire des cibles protégées par des systèmes de défense antiaérienne, mais aussi des bunkers souterrains. Ils sont dotés de deux ogives explosant l'une après l'autre.

«La Russie devrait maintenant démontrer l'efficacité de ses nouveaux systèmes antiaériens S-400 stationnés en Syrie pour protéger ses bases», conclut l'auteur de l'article.

La Russie a livré des S-300 à la Syrie début octobre 2018, suite à la destruction d'un avion de reconnaissance russe Iliouchine Il-20 près de la Syrie le 17 septembre dernier. L'avion russe a été abattu par erreur par un système antiaérien S-200 syrien alors qu'il ciblait quatre chasseurs F-16 israéliens pendant leur raid dans le gouvernorat syrien de Lattaquié. Les 15 militaires russes qui se trouvaient à bord de l'avion ont été tués.

Lire aussi:

Plus de 20.000 manifestants pour réclamer justice pour Adama, des gaz lacrymogènes tirés
«Folie furieuse de Macron», «idéologie des eurodingos»: bientôt un impôt européen?
Violent incendie dans le IIe arrondissement de Paris - vidéo
Tags:
bunker, défense antiaérienne, Rampage (missile), S-300, Hama, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook