International
URL courte
4235
S'abonner

Ankara condamne la décision d'Emmanuel Macron d'accueillir des représentants des Forces démocratiques syriennes, a fustigé Hami Aksoy, porte-parole de la diplomatie turque.

La Turquie a critiqué le Président français pour avoir reçu une délégation de combattants des Forces démocratiques syriennes (FDS) considérés comme «terroristes» par le gouvernement turc.

«Nous condamnons l'accueil par le Président français Emmanuel Macron d'une délégation des soi-disant Forces démocratiques syriennes», a déclaré dans un communiqué le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères, Hami Aksoy.

Le chef de l'État français a reçu vendredi 19 avril une délégation des FDS, l'assurant de «la poursuite du soutien actif de la France dans la lutte contre Daech*». Selon des membres de la délégation, M.Macron s'est engagé à maintenir des forces françaises aux côtés des FDS et à soutenir financièrement la reconstruction et les services publics dans l'administration semi-autonome kurde, affirme l'AFP.

L'initiative de M.Macron «qui vise à conférer une légitimité artificielle à une extension de groupes terroristes est une mesure qui ne sied pas à notre alliance et est mauvaise au plus haut point», a estimé M.Aksoy.

«La Turquie n'hésitera pas à prendre les mesures qu'elle estime nécessaires pour protéger sa sécurité nationale», a-t-il ajouté.

Appuyées par la coalition internationale dirigée par les États-Unis, les FDS, un groupe dominé par la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG), ont appelé le 23 mars les autorités syriennes à reconnaître leurs organes d'autogestion dans le nord-est de la Syrie et ont annoncé une nouvelle étape de la lutte contre les terroristes de Daech*. Il s'agit d'opérations de précision visant les cellules dormantes des terroristes et menées conjointement avec la coalition internationale.

Les Forces démocratiques syriennes ont également appelé la Turquie à cesser toute intervention dans les affaires intérieures de la Syrie et à retirer ses troupes de son territoire, y compris de la ville d'Afrine.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Nagui accusé d’être le responsable des mutilations de chevaux
Une explosion suivie d'un incendie dans le sud du Liban aurait fait des blessés – images
«P*** en jupe»: elle est frappée par trois hommes à Strasbourg à cause de sa tenue - photo
Tags:
condamnation, accueil, Kurdes, décision, Daech, coalition anti-Daech, Forces démocratiques syriennes (FDS), Hami Aksoy, Emmanuel Macron, Ankara, Turquie, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook