Ecoutez Radio Sputnik
    Région de Donetsk

    Une jeune femme des milices populaires de Donetsk sacrifie sa vie pour sauver des blessés

    © Sputnik . Dan Levy
    International
    URL courte
    4842

    Une jeune partisane des forces de la République populaire autoproclamée de Donetsk, agent médical, a été tuée par des tirs de l'armée ukrainienne lorsqu'elle s'est mise à l'écart de ses blessés, pour concentrer les tirs sur elle.

    Lorsque des militaires de l'armée ukrainienne ont tenté de s'infiltrer en territoire de la République populaire autoproclamée de Donetsk (RPD), Lilia Egaleguerdiïeva, une jeune femme membre de l'équipe médicale d'une unité des forces de la RPD, s'est sacrifiée pour sauver les blessés.

    «Voyant que l'ennemi cherchait à s'approcher des positions, elle a décidé d'engager le combat. Quittant l'endroit où se trouvaient les blessés, elle a concentré les tirs sur elle», a indiqué la Police populaire de la RPD dans un communiqué.

    La jeune femme, qui n'avait que 23 ans, a ouvert le feu à la mitraillette et a empêché les militaires ukrainiens de contourner les positions de son unité par le flanc, mais a été tuée, avec deux autres membres des milices populaires, lors de tirs.

    Selon des représentants de la RPD, le Président ukrainien a annoncé une trêve pour Pâques uniquement pour relever sa cote de popularité.

    «Les actions de la partie ukrainienne revêtent un caractère criminel et visent à torpiller le second tour de l'élection présidentielle dont Porochenko ne sortira probablement pas vainqueur», note encore le communiqué.

    Ce fait confirme «la fausseté et la gratuité» des déclarations des autorités ukrainiennes sur leur attachement à un règlement pacifique du conflit dans le Donbass, souligne le communiqué.

    Les autorités ukrainiennes ont entamé en avril 2014 une opération militaire contre les Républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk.

    La question du règlement de la situation est examinée dans le cadre du groupe de contact de Minsk qui, depuis septembre 2014, a déjà adopté trois documents réglementant les démarches en vue de la désescalade du conflit. Toutefois, des échanges de tirs se poursuivent, même après la conclusion des accords de trêve.

    Lire aussi:

    La France s'exprime sur la saisie d'un navire britannique par l'Iran
    Un jeune homme tué au fusil-mitrailleur en pleine rue dans le centre de Paris – images
    Poutine liste les menaces qui pèsent sur le monde à cause de la confrontation irano-américaine
    Tags:
    opération militaire, accord, conflit armé, désescalade, élection présidentielle, cote de polularité, trêve, tirs, unité militaire, positions, blessés, Groupe de contact de MInsk, Petro Porochenko, Lougansk, Donbass, Ukraine, Donetsk
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik