International
URL courte
5229
S'abonner

Le chef du gouvernement hébreu a promis de donner le nom du Président américain Donald Trump à une colonie israélienne implantée sur le plateau du Golan.

Une colonie israélienne sur le plateau du Golan occupé portera le nom de Donald Trump en guise de remerciement pour sa reconnaissance de la souveraineté d’Israël sur ce territoire, a fait savoir Benyamin Netanyahou.

Dans un message vidéo, le Premier ministre a promis de soumettre prochainement une résolution ad hoc à son gouvernement.

«Tous les Israéliens ont été profondément émus lorsque le Président Trump a pris la décision historique de reconnaître la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan», a-t-il souligné.

Fin mars, le locataire de la Maison-Blanche avait reconnu la souveraineté de l’État hébreu sur la partie du Golan conquise à la Syrie pendant la guerre des Six Jours de 1967. L’annexion de ces territoires n’a jamais été reconnue par la communauté internationale.

À l’heure actuelle, le Golan occupé abrite une trentaine de colonies israéliennes qui comptent environ 20.000 habitants.

Auparavant, Donald Trump avait unilatéralement reconnu Jérusalem comme la capitale d’Israël et annoncé le prochain transfert de l’ambassade états-unienne de Tel Aviv dans cette ville.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
L'Italie enregistre son pire bilan de morts en 24 heures depuis le début de l'épidémie
Tags:
colonies, occupation, annexion, souveraineté, Guerre des Six Jours (1967), Benjamin Netanyahu, Donald Trump, Syrie, États-Unis, Israël, Hauteurs du Golan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook