International
URL courte
13912
S'abonner

À l'occasion du 14e anniversaire de la fin de toute opération d'échange militaire entre le Venezuela et les États-Unis, le Président Maduro a assuré que les troupes américaines n'interviendraient plus jamais sur le sol vénézuélien.

Fidèle aux engagements de son prédécesseur, Hugo Chavez, le Président vénézuélien Nicolas Maduro a déclaré qu'il ne tolérerait jamais la présence des forces armées américaines au Venezuela.

«Il y a quatorze ans, le commandant Chavez a confirmé la volonté de faire respecter la souveraineté nationale en mettant fin à l'ingérence militaire des États-Unis dans nos forces armées. En tant que fils de Chavez, je vous garantis que la botte Yankee ne marchera plus jamais sur notre terre sacrée», a-t-il écrit sur Twitter.

Le 24 avril 2005, l'ancien Président Hugo Chavez avait annoncé le départ des instructeurs américains des bases vénézuéliennes, affirmant que cette mesure visait à «garantir l'indépendance et la souveraineté nationales».

Il avait également suspendu toute opération commune et tout programme d'échanges militaires avec les États-Unis, qui prévoyaient l'envoi de délégations de responsables vénézuéliens dans les écoles militaires américaines.

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Le variant sud-africain pourrait «traverser» le vaccin Pfizer, selon une étude israélienne
Tags:
militaires, Nicolas Maduro, Hugo Chavez, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook