Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau d'Israël à Jérusalem

    Les enfants d'Israéliens tués demandent 360 M USD d'indemnisation à l'Iran et la Syrie

    © Sputnik . Kristina Afanasieva
    International
    URL courte
    694136
    S'abonner

    Les quatre enfants d'un couple israélien tué par des combattants du Hamas en Cisjordanie en 2015 ont porté plainte contre les gouvernements iraniens et syriens. Ils demandent 360 millions de dollars de dommages au prétexte que l'Iran et la Syrie financent le mouvement palestinien.

    Les quatre enfants d'Eitam et Naama Henkin, un couple israélien tué en Cisjordanie par des combattants du Hamas, ont intenté un procès contre l'Iran et la Syrie pour la mort injustifiée de leurs parents devant un tribunal fédéral à Washington. La partie plaignante veut être indemnisée à hauteur de 360 millions de dollars, selon la requête mise à la disposition de Sputnik.

    Eitam et Naama Henkin ont été tués entre les colonies d'Elon Moreh et d'Itamar le 1er octobre 2015 par trois Palestiniens qui avaient ouvert le feu sur leur véhicule avec l'intention d'enlever le couple. Les enfants, dont le plus âgé n'avait que 10 ans, se trouvaient sur le siège arrière au moment de l'attaque mais n'ont pas été blessés. Le père, Eitam Henkin, était de double nationalité israélienne et américaine.

    Les trois auteurs de l'assaut ont été arrêtés par l'armée israélienne et condamnés à la prison à vie. Ils ont reconnu avoir commis l'attaque au nom du Hamas.

    La plainte, déposée mercredi par le cabinet d'avocat international établi à Washington Stein Mitchell Beato & Missner, et MM Droit, vise notamment les gouvernements iranien et syrien, ainsi que le corps des Gardiens de la révolution islamique (GRI), le ministère iranien du Renseignement et de la Sécurité, la Banque centrale et deux banques commerciales en Iran.

    Selon les plaignants, le Hamas reçoit le soutien de l'Iran et de la Syrie et donc, ces derniers sont obligés de réparer les dommages causés par le groupe.
    Ils affirment également que le principe de l'immunité souveraine ne s'applique pas aux défendeurs, puisque les États-Unis ont inclus la Syrie et l'Iran dans la liste des pays soutenant le terrorisme, et que le GRI et le Hamas figurent sur la liste américaine des organisations terroristes.

    Lire aussi:

    Un couple achète un vieux château en France et se met à gagner des millions – photos
    Le roi Salmane condamne la fusillade perpétrée par un militaire saoudien dans une base de l’US Navy en Floride
    Elle organise un duel entre son mari et son amant, le premier décède touché à 35 reprises
    Tags:
    Hamas, États-Unis, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik